Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2005 7 16 /10 /octobre /2005 00:00

Reçu par mail. STOP

A Méditer. STOP.

« …Moi si il un truc qui me chamboule l'esprit c'est bien ramadan. J’arrive pas à me mettre à ce rythme et je me laisse aller. En plus de ça pendant ces trente jours je me sens encore plus décalé par rapport aux gens que le reste du temps.

Le Maroc devient comme par enchantement le pays de la prière et de l'ascétisme, que c'est beau! je n'ai jamais vraiment compris le rapport des marocains au mois sacré. C’est là que je vois je plus d'insincérité et de bassesse intellectuelle à l'heure de justifier cet engouement pour la religion. Ce qu'il me semble, est que sur l'impératif religieux est venu se greffer un gigantesque effet "communautaire". D'une part le jeun est en fait le seul devoir dont le manquement est patent (visible) et d'autre part la rigueur absolue (ou presque) observée en société s'explique, de façon assez hypocrite par un certain respect ou plutôt une certaine solidarité. C’est comme si quelque part la réussite du rite tient au fait que tout le monde le pratique. La vue d'un marocain dans la rue entrain de manger provoquerait un tel vacarme qu'il m'en vient l'idée que celui qui jeune a besoin de voir tout le monde autour de lui dans l'exercice du moins pendant le ramadan. Hors de cette période, cette même personne sera l'objet de toutes les attentions, on lui évite de faire des choses fatigantes etc... Alors que dans l'idéal ascétique du jeûne (en islam), cela n'existe pas: on doit travailler encore plus, prier plus et avec la panse vide c'est le sacrifice pour dieu! En réalité le marocain vit très mal son jeune, il le subit comme une contrainte qui en théorie ne doit pas être vécue comme telle. Tout cela explique à mon avis le niveau zéro de tolérance quant a la pratique du ramadan. Moins on est heureux de faire ce qu'on fait moins on supporte que les autres ne le fassent pas !... »

Partager cet article

Repost 0
Published by manal - dans Débat
commenter cet article

commentaires

Amine 04/11/2005 20:01

lili > La réalisatrice de Rachida prépare un nouveau Film encore sur le terrorisme : Douar de femmes. Bientôt sur les ecrans, nchallah!

Anonyme 25/10/2005 13:15

Les diables sont enchaînés,les faux-croyants font leur parade .Ceux qui défendent la liberté essuient les lentilles de leurs jumelles et regardent le moyen-âge en cinéma scope!
Au zoo!

Dawud 24/10/2005 16:47

ma pauvre, tu ne peux rien contre la volonté d'Allah. Pendant ce mois les diables sont enchainés, ce qui explique que tant de personnes jeunent, c'est la baraka d'Allah.

lili 24/10/2005 01:32

Je suis plutot d'accord avec Amine. Lui a vécu et sait ce qu'est l'extrêmisme et c'est quoi ses conséquences (J'ai vu un film intitulé "Rachida" qui nous rapporte juste des flashs de la période d'extremisme, et je vous assure que ce n'est pas beau à vivre du tout.. j'avais les larmes aux yeux tout au long du film.
Mtn si on regarde le Maroc je pense que c'est ce qui est entrain de nous arriver en douceur: d'une part les revendiqueurs de laicité, les féministes, ceux qui veulent banaliser la déviation des lois de l'islam, ceux qui ne veulent pas donner à la femme voilée le droit au travail.. de l'autre coté les islamistes, ceux qui voient ça comme qqch de trop grave et qui le vivent comme de l'oppression, et donc qui réagissent parfois avec bcp de férocité.
Je pense qu'à force de parler d'hypocrisie et de liberté etc.. on finit par diviser la société en deux et bonjour l'extrêmisme!
Avant personne n'affichait sa position ni pour ni contre et ça allait bien.
Ce n'est pas de l'hypocrisie à mes yeux c'est tout simplement le respect de l'autre.
A+

Fadi 19/10/2005 23:14

Non Amine,il ne s'agit ni de faire le superman ni de s'adapter malgré soi à ce que tu appelles traditions:non,il n'existe pas des régles definitivement établis:la morale et les modes de vie changent avec les époques.Libre est celui qui veut s'accommoder à ce qui est instauré!Libre aussi est celui qui veut remettre en question des lois données.La démocratie est ce cadre qui permet aux uns et aux autres de coéxister .La démocratie n'est pas un moule déterminé dans sa forme et dans son fond.Elle est cet océan qui donne la liberté de nager son saoul à tous!
Multipartisme et multidimensionnalité mais civisme et citoyenneté.
Amitiés.
Fadi.