Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 23:04



Ah ! malheur à ce cœur d’où la passion est absente,
Qui n’est pas sous le charme de l’amour, joie du cœur !
Le jour que tu passes sans amour
Ne mérite pas que le soleil l’éclaire et que la lune le console.

Tu n’as pas aujourd’hui de pouvoir sur demain ;
L’anxiété du lendemain est inutile.
Si ton cœur n’est pas insensé, ne te soucie même pas du présent ;
Sais tu ce que vaudront les jours qu’il te reste à vivre ?

Comme l’eau du fleuve ou le vent du désert,

Un nouveau jour s’enfuit de mon existence…
Le chagrin ne fit jamais languir ma pensée, à propos de deux jours :
Celui qui n’est pas encore, celui qui est passé.

 

Ce que la plume a écrit ne change jamais ;
S’en désoler ne procure qu’une tristesse profonde ;
Même en subissant l’angoisse toute sa vie,
Tu n’ajoutes pas à celle-ci une goutte de plus.

 

L’amour qui n’est pas sincère est sans valeur ;
Comme un feu presque éteint, il ne réchauffe pas.
Le véritable amant, pendant des années, des moins, des nuits, des jours,

Ne goûte ni repos, ni paix, ni nourriture, ni sommeil.

Ne laisse pas la tristesse t’étreindre
Et d’absurdes soucis troubler tes jours,
N’abandonne pas le livre, les lèvres de l’aimée, et les odorantes pelouses
Avant que la terre te prenne dans son sein.

Partager cet article

Repost 0
Published by Manal - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Manal 07/12/2005 20:38

Je ne suis plus malade, merci de t’inquiéter. Je suis juste un peu prise, je ne suis pas tout le temps sur Rabat, et je n’ai pas toujours accès à internet ;-)
Voilà pour la santé. C’est toujours un plaisir de connaître de nouvelles personnes, pour moi, c’est découvrir d’autres univers… je serai ravie de faire ta connaissance. Merci de me lire.

aliouate 06/12/2005 21:30

Salut Manal
j'espérais te voir revenir rapidement apres tes moments de fatique...mais a chaque visite t'es toujours pas la.
si t'es encore malade dis le qu'on vienne au moins osculter le medecin qu'on ne peut consulter...et te faire un petit bisou reconfortant pour te bouster et te donner de nouvelles forces...
si t'as pas d'inspiration particulière,si mes deductions ne sont pas toutes vraies et que le blog n'est qu'une partie de toi,s'il y a encore pleins de choses a découvrir,et ben leves moi un peu plus le voile sur ta personne et fais moi découvrir tes grandes richesses camouflées...J'ai hate d'avoir de tes nouvelles de santé et de te connaitre un peu plus si tu le veux bien...
A+

Aliouate 29/11/2005 18:18

je suis malade de te savoir malade;je souffre de ce qui te fais souffrir ...secous tes feses et reviens vite en forme car j'ai hate de partager plein de bonnes choses avec toi...
Pour cette visite au malade que tu es je voulais t'apporter des fleurs mais c'est un leure sur le net;ou plutot des fruits mais c'est fortuis;alors j'ai opté pour un autre présent...ma presence a tes cotés pour partager ton mal comme dit l'adage populaire :"elli ejjik yasbah 3lia"...
Si tu t'ennnui dans ton lit ,parles moi ..je suis tout oui pour toi sur mon meal :aliouate@hotmail.com
ewa allah ezzid ferraha dialek a habbouba"

Manal 29/11/2005 13:34

Aliouate>> « Je t'ai fais un autre commentaire sur tes histoires (la sphère et le carré)...C'est dire combien tu m'habite et combien je suis comblé du gite que tu m'offres généreusement ...
Merci pour tout ce que tu m'apportes... » J’avais lu ton commentaire, mais j’étais prise par un tas d’événements successifs, notamment une garde aux urgences qui m’a vidée de toutes mes forces…surtout que je suis encore une fois maladeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu.
Je ne sais pas quoi te dire pour tes mots gentils et encourageants, c’est très touchant de lire des choses pareilles.
Me dire que tu aimerais bien que je te compte parmi mes fans, supposerait que j’en ai déjà, or c’est pas vrai ;-), les gens ne m’arrêtent pas dans la rue pour avoir mes autographes, hahahaha…
Ne te fais pas de mes amis commentateurs, je me fais un plaisir à lire tes compliments, tes longues phrases ne sont pas du tout ennuyeuses, alors continue à t’exprimer comme tu veux, même si je sens que c’est trop pour moi tout ça…
Tes déductions ne sont pas toutes vraies, le blog est une partie de moi, mais ce n’est pas tout moi ;-), y’a encore pleines de choses à découvrir…
« je suis navré de ne pouvoir disposer de ton style vif et circoncit pour dire l'essentiel en tres peu de mot...je me sens comme un timide élève devant son maitre et qui est obligé de disserter tres longuement pour dire de simples petites choses comme s'il n'est pas sur de convaincre et de transmettre son vrai message » je t’ai lu ailleurs, je n’ai même osé laissé de traces pour ne pas paraître minuscule face à tes dires. Ne te sous estime pas, devant ce que tu dis c’est moi l’élève.
Merci pour tes encouragements et pour ton soutien…ça fait plaisir de t’avoir comme lecteur… Merci, et surtout reviens me voir…

Aliouate 28/11/2005 19:55

Non manal,on ne se connaissait pas du tout auparavant...Et tant mieux si de prime abord nous sentons mutuellement la proximité et de nos sensations et de notre perception des gens et des choses.C'est une merveilleuse coinsidence qui ne peut etre porteuse que de satisfactions...inchaallah.
Mon age dis-tu ?L'age ma chère ,il est celui des sentiments qui nous portent et nous trasportent partout ,de nos humeurs ,de nos ambitions ...bref de tous ce qui fait de nous l'etre du moment ,de la crconstance ...je pense qu'on a pas un age mais des ages qui s'adaptent a notre vécu et a notre état d'esprit...
Donc je peux etre ton frere cadet,puisque toi tu es deja aux phases finales de ton cursus universitaire que j'entame a peine;je peux etre ton compagnon d'étude ou ton voisin de palier;je peux etre ton père qui t'a quitté prématurément en te laissant dans la soif de l'amour et la privation de ces millions de choses que seul un père peut procurer et offrir;je peut etre enfin ton grand pere gaga et permissif,admirateur sans etre pocessif.
Vois tu,ma chère t'as en face de toi et pour toi, un homme pour chaque situation selon tes besoins.il aura pour toi cette oreille qui écoute pour t'entendre,cet oeil qui te reguarde pour te voir et t'admirer,ce nez qui percoit tes senteurs meme virtuelles pour flairer tes états d'ames et te tendre le plus adroitement possible une main amie a défaut d'etre amoureuse;cette bouche qui t'appelle et te parle a travers les ondes car dans l'impossibilité de t'embrasser;ces bras qui s'allongent indéfiniment pour mieux t'enlasser et te serrer fort,tres tres fort contre mon coeur;enfin ce coeur qui palpite et vibre a chaque évocation de ton nom ou chaque lecture de tes ecrits pour toujours t'aimer d'avantage...
A te lire attentivement j'ai deviné tes origines marocaines,que rabat est ton lieu de résidence,que tu vis seule et que tu fais des études de madecine...Merci pour ton invitation a prendre le thé chez toi,a coté de toi...ce qui a déja rendu jaloux ton admirateur Adib que je rassure au passage,car je ne peux honorer l'invitation et jouir du privilège de te cotoyer ne serait-ce qu'un court instant...
Je suis l'omme venu d'ailleurs et de nul part,un genre de missionnaire envoyée par je ne sais quelle force divine a dessin en ton sein pour te rechaufer le coeur et t'accompagner quelque peu et faire un bout de chemein avec toi...
je suis navré de ne pouvoir disposer de ton style vif et circoncit pour dire l'essentiel en tres peu de mot...je me sens comme un timide élève devant son maitre et qui est obligé de disserter tres longuement pour dire de simples petites choses comme s'il n'est pas sur de convaincre et de transmettre son vrai message.J'ai honte de ces longues frases qui ne finissent pas et de ces repetitions qui peuvent ennyer tes amis commentateurs voire meme les faire rire...Mais ce n'est qu'un petit manque de maturité et d'assurance qui ,j'en suis sure,sera comblé rapidement si tu me fait l'honneur et le plaisir de me conter parmis tes fans et tes inconditionnels admirateurs.
Je t'ai fais un autre commentaire sur tes histoires (la sphère et le carré)...C'est dire combien tu m'habite et combien je suis comblé du gite que tu m'offres généreusement ...
Merci pour tout ce que tu m'apportes...