Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 19:38

C’est l’histoire de deux correspondants…
Nous nous sommes rencontrés la première fois en Allemagne, en 1998. J’avais 16 ans, il avait 18 ans… notre amitié a vu le jour sous le ciel de l’insouciance et de l’innocence…
Des lettres et des lettres, on se raconte nos vies, on partage notre vision puérile du monde, on s’écrit et nos liens se renforcent de plus en plus. Nous étions lycéens. On s’écrivait des pages et des pages...
En 2000, je décide d’aller en Tunisie. Je l’appelle, il vient me voir. On se remémore nos souvenirs, on parle de nos études, j’étais étudiante en médecine, lui étudiant en pharmacie. Toujours le même plaisir à se parler et à partager…et toujours la même envie de rester en contact, et de graver tous les moments qu’on vivait…
En 2002, le contact est perdu. Avec l’essor d’internet, on préfère commencer à s’écrire des mails, le charme est tombé…la numérotation téléphonique change en Tunisie, mon correspondant change d’adresse, moi je change de mail et de téléphone…on s’est perdus à jamais…
C’était un pote que j’adorais, surtout qu’on était vraiment sur la même longueur d’onde…J’ai tout fait pour essayer de le retrouver.
Chaque fois que je croisais un tunisien, je lui demandais si par le plus grand des hasards il connaîtrait mon copain, j’ai googlé son nom de famille plusieurs fois et j’ai écrit des mails à des gens que je ne connaissais pas pour essayer de retrouver sa trace…mais rien, toujours rien.
Mais je n’ai jamais désespéré…
Jeudi dernier, ma sœur m’appelle…elle m’annonce que peut être elle a trouvé la photo de mon correspondant sur un site du Rotaract.
Je rentre à Rabat, je vérifie…eh oui, c’est bien lui !! Mais le comble de toute l’histoire, c’est que la photo était celle du groupe tunisien qui allait venir au Maroc pour participer à un événement maghrébin du Rotaract à Essaouira. Donc au moment même que je lisais les lignes sur le site, mon correspondant était bien au Maroc.
J’appelle une copine du Rotaract Chellah, je lui demande la liste des tunisiens qui vont participer à l’événement, elle ne l’a pas, mais elle me propose de la rappeler Samedi parce qu’ils seront tous ensemble à Essaouira…
No way, je n’ai pas de patience, j’appelle un autre rotarctien de Casa, il était out, trop fatigué justement parce qu’il faisait le guide touristique à un groupe de tunisiens !!! Je lui demande de me passer mon copain, il ne comprend rien ; et après 4 ans de silence Radio, je catch mon correspondant avec une chance frôlant la science fiction dans une ruelle de l’ancienne médina de Casa… l’émotion fut très grande, il n’a rien compris, et moi je ne croyais pas mes oreilles.
Incroyable mais vrai, j’en reviens toujours pas…lui non plus (je crois qu’il a cru que j’étais devenue flic :p)
Hier on s’est vus, après 6 ans…mais notre conversation était très fluide, notre évolution était parallèle, nos intérêts étaient communs…c’était un grand plaisir de le retrouver…
Lui est déjà pharmacien, moi toujours étudiante en médecine :p…
Y’a des choses qui m’arrivent que je ne comprends pas, et qui certes, je ne comprendrai jamais…mais peut importe, tant que j’ai retrouvé un de mes anciens copains, je ne cherche pas à comprendre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kais 05/09/2006 03:12

belle histoire

Chafaâ 19/05/2006 14:17

Trés belle l'histoire,j'ai beacoup aimé....ça serait interessant si vous écrivez un roman sur votre histoire,ça sera un chef-oeuvre!
PS:moi aussi je suis étudiant en médecine.

tragosa 09/05/2006 21:12

oui tres heureuse pour toi "l'amité est le sentiment le plus sacré au monde" bon chance et bon continuation

steph 30/04/2006 22:49

Je suis trés heureux que tu ais pu retrouver ton ami.
Une solide amitié ne meurt jamais complêtement.
et Bonne Chance pour les exams !

lili 24/04/2006 08:11

Mon coeur battait fort tout en lisant cette histoire qui ne se répète pas tous les jours! j ai ressenti une grande joie de vivre en moi tout en la lisant... Comme quoi la vie nous réserve des fois de très bonnes surprises (et pas que des mauvaises ;)