Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 21:07

Les cours se sont poursuivis, les travaux d’ateliers ont commencé. Le but était de profiter de la présence de jeunes venus des 4 coins du monde, ayant des backgrounds très différents mais ayant tous un intérêt commun pour le Moyen Orient. On me posait souvent la question : alors tu fais Sciences Po ? Euh…non, je suis médecin. Je n’étais pas la seule « non sciences Po » de la formation. Les participants avaient des backgrounds qui n’avaient rien à voir avec la politique : Il y’avait des dentistes, des pharmaciens, des étudiants en médecine, des étudiants en diplomatie, en théologie, des journalistes…Tous, jeunes leaders dans leurs sociétés, et ayant tous envie de débattre de l’avenir de la démocratie au moyen orient.
Le Maroc fut cité à plusieurs reprises comme étant un bon exemple à suivre. Voici un pays qui a su démocratiser l’Islamisme et qui a pu intégrer un parti comme le PJD. J’étais vraiment surprise d’entendre ça de la part d’un diplomate américain qui a été coincé par les questions sur la situation en Iraq, mais qui a justifié fermement la présence des troupes américaines sur place. 
’Au Maroc vous êtes gâtés’ voilà ce qu’est venu me dire un Professeur Egyptien diplômé de la Sorbonne  après une présentation que j’ai faite sur les challenges politiques au Maroc. Il m’a confessé sa grande admiration pour le PJD et surtout pour la personne de Saad Eddine El Othmani.
J’eus après, une longue discussion avec un Allemand qui travaille au sein de la fondation Konrad-Adenauer-Stiftung, concernant les perspectives des élections en 2007. J’étais très surprise par l’intérêt qu’il porte à ce sujet.
Une autre Allemande m’a abordée pour me parler de Nadia Yassine. Elle a vu un documentaire sur elle et semblait être très intriguée par sa démarche.
Le Maroc est au cœur des débats, les pas que nous sommes en train de faire se font sentir. Le Maroc représente pour un tas de pays un exemple réussi de tolérance et de démocratie. Les israéliens ont beaucoup de respect pour la cohabitation entre juifs et musulmans dans notre pays, les européens sont très intéressés par l’expérience socio-politique que nous sommes en train de vivre, et les regards sont tous tournés vers les prochaines élections. Les états unis donnent l’exemple du PJD pour illustrer ce qu’ils entendent par modération, et encouragent les autres pays, notamment au moyen orient de suivre cet exemple. Et nous marocains ?
J’ai critiqué dans plusieurs posts le système de santé dans le pays, j’ai soulevé des injustices qui m’ont révoltée dans la société, on m’a même accusé de donner une mauvaise image du Maroc.  Mais durant ce dernier voyage, j’ai palpé à quel point c’est important de pouvoir au moins dire que ça ne va pas quand ça ne va pas !!! Pouvoir s’exprimer et dire qu’on n’est pas d’accord. Les autres n’ont pas encore cette possibilité.  
Chez nous, ça critique, ça bouge, chacun dit ce qu’il pense. On attaque les islamistes, on leur colle des étiquettes, ils ripostent, et ça répond !
Plus je voyage, plus je réalise la chance que l’on a. Le Maroc est un pays qui reste privilégié sur un tas de fronts, nos pas sont encore timides, mais comparés au reste du Maghreb et du moyen orient, le Maroc a franchi des pas géants, et il faut vraiment en être très fier !
Pour rester dans le Maghreb, la Tunisie était présente aussi. La problématique de l’interdiction du Hijab a été soulevée. Pas de réaction au sein de la population qui semble approuver totalement la nouvelle loi. Aucune protestation, aucune manifestation, comment cela est ce possible dans un pays qui a comme religion officielle L’Islam ?!
Imaginez l’impact d’une telle décision sur la population marocaine ? ça me rappelle les deux marches qui ont eu lieu en 2003 je pense, une pour défendre la cause de la Moudawana , tenue à Rabat et une autre qui a eu lieu à Casa et qui était contre les modifications qu’allaient apporter la Moudawana.
Beaucou p de gens nous envient pour ce qu’on a, alors soyons fiers d’être là où on est.

Loin des conférences, Anas l’israélo-palestinien est venu me faire écouter les chansons du mariage de son copain, juif d’origine marocaine. C’était un mariage marocain, avec Chaabi, lalla laaroussa et tout le tralala. Il m’a dit que les mariages des juifs d’origine marocaine sont les meilleurs ;-). Ça m’a fait drôle de savoir que même à Tel Aviv y’a des mariées qui doivent porter des multitudes de caftans et déambuler sur la Amaria. Merci Anas pour l’info.
à suivre…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yahia 15/12/2006 17:17

Ne t'inquiète pas Manal, ce que tu as dit est positif. Tu n'as justement pas dit (si je me rappelle bien) qu'il nous reste encore beaucoup à fournir.

Mais c'est moi qui veut voir les choses de l'autre côté. Le côté obscur de la force :D

a+!

Manal 14/12/2006 17:51

Salut tout le monde, ça fait vraiment plaisir de voir que ce post a suscité un tel débat, et qu’il a sorti de l’ombre un grand nombre de lecteurs silencieux pour qu’ils laissent une trace sur mon espace. Merci à vous tous pour vos commentaires, j’ai lu vos interventions avec beaucoup d’intérêt. Yahia>> pour moi être fier ne veut pas dire se contenter de ce qu’on est et prendre la grosse tête, si c’est comme ça que tu interprètes mon post, ça me désole, peut être que je m’exprime mal ! Ce post est un arrêt pour dire que le Maroc a fait des pas énormes, je sais qu’il nous reste beaucoup à faire comme a dit Yassine, et sans que quelqu’un le dise, je sais à quel point le Maroc a encore besoin de s’améliorer et fournir de plus en plus d’effort pour aboutir à l’épanouissement de ses citoyens ! mais j’avais envie de dire que même à ce stade, je suis fière de ce qui a été réalisé, et que si les pays arabes étaient élèves dans une classe, le Maroc sera parmi les bosseurs et il faut l’encourager. Zizou>> y’avait un tunisien de Siliana, moi qui me vante de bien connaître la Tunisie, je lui ai posé la question : tu vis en Italie ? :p. Je me joins à Imad pour te dire que ton commentaire était plus provocateur qu’agressif, donc tu n’as pas à t’excuser ;-). Le Maroc a évolué sur ces plans Zied, y’a qu’à lire telquel, le journal hebdo pour avoir marre des critiques au gouvernement et au roi ! Quant au Sahara, je pense que les gens ne sont pas du tout renseignés sur les dernières nouveautés ;-), je devrais peut être en faire un post. Merci pour ton passage Zied, j’aurais aimé que tu sois avec moi en Jordanie, dommage ! mais faisons en sorte pour qu’on se croise dans une conférence, let’s keep each other up to date with ces rendez vous, qui sait ? Spreen>> Merci pour tes mots, et voilà que grâce à google, l’un des participants s’est manifesté pour dire que les ingénieurs étaient présents ;-) Jihàd>> I am so glad to know that somebody is reading me from south Africa, I was fortunate to meet you and I hope we’ll have the opportunity to meet again. Thanks a lot for your comment, don’t disappear ;-) Mohammad>> you should have come with Lina and Ruba, the meeting was great and I’ll talk about it soon in my blog. Maybe I didn’t have the opportunity to say it in Amman, but I was really honored and happy by knowing you, the job you did was great and without you the course wouldn’t have succeeded. Thanks a lot for reading me, I’ll try to write something in English, or maybe in Arabic ;-), I promised the girls to write about the meeting in English. keep reading, other reflections about the course are coming soon ;-) thanks a lot for your words, please keep in touch. Greetings to the staff, and big hugs to Eliana.Imad>> Merci pour ta pensée à tous ceux qui ont fait le Maroc d’aujourd’hui et merci pour tes mots. Ça fait plaisir de savoir qu’il y’a des gens qui me lisent en silence. Aziz>> Merci d’enrichir le débat, le Maroc d’aujourd’hui est une fierté qui ne doit pas nous faire oublier ce que nous étions hier.

Imad 14/12/2006 14:43

Cher Zizou,

Personnellement, je n'ai trouvé votre commentaire ni agressif ni arrogant. Il est un peu provocateur mais pas agressif, et puis même s'il était agressif ça ne me dérangerait pas rassurez-vous. Tout ça c'est de bonne guerre et dans un vrai débat, il en faut même et seul l'insulte est à bannir. La provocation dans votre ancien commentaire c'est que vous laissiez entendre que la liberté qu'ont acquise les marocains a été octroyé par le roi et ils n'ont rien fait et n'ont pas militer pour l'avoir (ou l'arracher). C'était là le but de ma précédente intervention.
 

Dans mon commentaire, je n'ai pas parlé de Tunisie mais puisque vous en parlez, je me permets aussi de donner mes remarques:
 

"...car les opposants existants n'ont aucune base populaire et le peuple ne se reconnait pas en eux ..."
 

Je ne sais pas, mais comment pourriez-vous être sûr puisque le système politique est fermé ?! Et de plus il est anormal de n'avoir pas d'opposition!
 

"...Le problème c'est que les tunisiens connaissent une certaine prosperite et un certain lifestyle qu'il ont peur de voir disparaitre ..."
 

Mais les tunisiens ne sont pas que du tubes digestifs, excusez-moi le terme, mais j'ai repris là une expression de certains opposants qui l'ont prononcé après que Jacques Chirac, en visite en Tunisie, avait dit, à l'adresse des opposants et des militants des droits de l'homme tunisiens, que "le premier des droits de l'homme c'est d'avoir à manger et à boire").
 

"...disparaitre avec une revolution surtout que le nom du successeur n'est jamais connu d'avance et que le scenario de l'alternance n'est jamais clair..."
 

Mais pourquoi a-t-on besoin, dans les pays arabes et africains, que ça se passe que par des révolutions ou des putschs militaires (avec leurs lots de morts et de pertes)?! La démocratie justement ça sert à sortir de ce schéma là, c'est-à-dire à donner la possibilité à toutes les sensibilités politiques de s'exprimer librement dans un cadre civilisé et d'avoir une alternance au pouvoir. C'est plus facile à dire qu'à faire, je le concède, mais rien n'empêche d'aspirer à cela et d'oeuvrer dans ce sens là. Et il ne faut pas se résigner à la situation actuelle sous aucun prétexte.
 

Pour revenir à ce qu'a écrit Manal, que je salue pour l'occasion et dont j'apprécie ce blog intéressant, je pense que nous Marocains nous devons être fiers des acquis de liberté et du souffle nouveau qui traverse le pays. Nous devons être fiers de cette diversité et de cette richesse de courants et de sensibilités qui arrivent à s'entendre dans un cadre pacifique. Vous savez concernant
la Moudawana
, je reviens sur celle-ci un deuxième fois parce qu'elle a constitué un grand événement dans l'histoire récente du Maroc, celle-ci ne s'est pas faite du jour au lendemain. Après les deux marches gigantesques (environ 1 million chacune!), il y a eu une commission ou toutes les sensibilités de la société marocaine étaient représentées. Celle-ci était composée d'universitaires, de juristes, d'oulémas, d'hommes et de femmes islamistes, de féministes, …etc et présidée par un istiqlalien (du parti de l'Istiqlal) qui ni n'est de gauche ni islamiste (il a été présidé au départ par quelqu'un d'autre qui a jeté l'éponge après quelques mois où il n'a pas réussi à aplanir les difficultés). Donc cette commission après plus d'une année de travail a rendu un rapport au souverain, ce rapport contenait encore des points de divergence où le roi a fait joué son arbitrage. Et ce n’est pas seulement le roi qui a décidé comme ça d’octroyer cette moudawana aux marocain(e)s
 

Les exemples sont nombreux mais je m'arrête à celui-là.
 


 

Cordialement,
 


 

Imad (et non Aziz)

zizou from djerba 13/12/2006 21:11

Cher Imad et Aziz!en relisant mon commentaire, je me rends compte qu\\\'il contient un brin d\\\'aggressivite qui n\\\'est pas fait expres. Je m\\\'en excuse. Sinon j\\\'ai justement dit  "Ce qui n\\\'enleve rien a la vivacite que montre la presse, la blogosphere et la societe civile marocaine." et je suis convincu que seul le roi n\\\'aurait pas pu reussir. Sinon, en Tunisie la situation est un peu differente... Justement car le president n\\\'a pas encore decide d\\\'ouvrir les vannes a plein volume mais aussi car les opposants existants n\\\'ont aucune base populaire et le peuple ne se reconnait pas en eux. L\\\'opposition islamiste a disparu de la circulation et l\\\'islamisme n\\\'est pas present sur la scene politique meme s\\\'il ya un retour visible aux choses religieuses. Le probleme c\\\'est que les tunisiens connaissent une certaine prosperite et un certain lifestyle qu\\\'il ont peur de voir disparaitre avec une revolution surtout que le nom du successeur  n\\\'est jamais connu d\\\'avance et que le scenario de l\\\'alternance n\\\'est jamais clair ( le bon/mauvais cote d\\\'avoir une republique...) En ce qui concerne le Maroc, je suis heureux des nouvelles libertes acquises et je suis sur qu\\\'ils se propageront a terme dans toute la region et c\\\'est d\\\'ailleurs un peu le role des blogs de le faire... Merci Manal d\\\'avoir offert l\\\'espace pour cet echange et excusez moi encore si j\\\'ai eu l\\\'air arrogant... Ce n\\\'etait pas mon intention.

Mohammad Alazraq-Jordan 13/12/2006 20:41

Dear Manal,
I searched your blog on the internet, after I had learnt from my friends Lina and Roba, who had met you the night before you left Jordan.
Since then,I've been reading the series of reflections on the UNU course, and really enjoying them and the comments by the readers as well, I just would like to say as a co-organizer for the course, it was my absoulute pleasure meeting you and the rest of the partcipants, learning from your contributions and interventions, and forming friendships that I hope will last for long!
I'm illetrate in French, but I use google translation which has proven to be very powerful, and so I really recommend it Jihad;)
I would like to comment on what one of readers "Spreen" has said about the absence of Engineers in the conference!, well, I've a degree in Electrical Engineering, both Rajai and Reem from Jordan are still students of Engineering at the University of Jordan.
I really look forward to reading more of your reflections:)
Be well
Mohammad (Blue!)