Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2005 3 13 /07 /juillet /2005 00:00

Je me livre…

Cette nuit semble être éternelle, obscure, glaciale.

Entre ces bouquins poussiéreux, ces feuilles anarchiquement éparpillées, ces petits mots  voués à l’oubli, ma douleur se réveille…

Des scènes ressortent de ces coins enfouis de ma mémoire, des souvenirs surgissent des ténèbres de la nostalgie déchirante…

 

Je résiste…

La douleur s’empare de mon cœur, la nostalgie envahit mes veines… Je vis mon passé moment par moment…

Et entre ces larmes qui coulent dans un silence morbide, ces réminiscences amères -que je croyais enterrées - qui ressuscitent, ma raison s’éteint…

Je ferme les yeux, je prospecte un instant de félicité…Je nous vois, je souris, je pleure.

 

Je fane.

Les souvenirs me paralysent, les mots me fuient, la douleur me serre, me traverse, me transperce…

Et entre l’absurdité de Sisyphe, la cruauté de Thanatos, et l’indifférence d’Eros, Morphée me délaisse…

J’entends Orphée chanter, la mélodie devint triste…

 

Je sombre.

Une envie me lacère. Fuir… Courir…Courir sans me retourner…

Courir loin, très loin, le plus loin possible…mais c’est impossible…

La peur me gèle.

Entre hier, aujourd’hui et demain, je ne bouge pas. Je suis lâche. Je préfère me taire.

Le silence me dénude. Les mots me trahissent. Je suis en larmes.

 

Je pleure.

Ça semble vouloir dire quelque chose, beaucoup de choses…Rien.

Mon corps n’ose plus, ne sait plus parler…mes yeux versent leur humeur.

Entre cette faiblesse qui me martyrise, ces envies qui me déchirent, et cette vérité ridée, je cherche désespéramment une lueur, perdue ? Inexistante ? Illusoire…

 La souffrance se délecte de me voir esclave de son royaume.

 

Je me livre.

A toi…non, tu fus, tu n’es plus, tu ne seras jamais…plus jamais.

Au désespoir.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eMehdi 15/07/2005 23:54

Je suis bien content qu'elle etait passagere cette tristesse, sinon, jpeux te dire que everyone in here cares about you, and that would eventually make u glad. you may have lost one dear person to yourself, but be sure that someone around here is meant to make you happy and make it up for you, and help you out with what you are going through...Regards

Manal 15/07/2005 21:39

Chaka>> Je n'ai pas comment laisser des commentaires sur ton blog!!!!

Manal 15/07/2005 21:30

Salut tout le monde…
Mon absence était un peu longue, n’est ce pas ?
Je tiens d’abord à vous remercier pour vos mots.
Je ne suis pas triste, enfin, je ne suis pas une éternelle grise… ce texte (ce n’est pas un poème), je l’ai pondu une nuit, alors que je n’avais pas sommeil. J’étais triste certes, mais on a tous des moments de tristesse dans notre vie…c’est ainsi qu’on saura profiter du bonheur.
Loin de moi l’idée d’exhiber ma vie, de chercher une échappatoire à mes angoisses, ou encore de trouver des gens qui m’aiment pour combler ce vide affectif…
Ce n’était pas du tout dans mon intention, de dévoiler mon intimité et de dénuder ma fragilité émotionnelle !!!
Ce texte, je l’ai partagé, comme pour me débarrasser de quelque chose qui m’oppressait…
J’aime bien ces mots, j’avoue que c’est un beau texte, produit dans un moment de blues profond, mais le blues n’est plus, j’ai retrouvé mon sourire, et la vie continue…
Merci pour votre compassion quand même…

Loula 15/07/2005 20:19

Salut belle Manal,

Chak a laissé un mot t'étant destiné sur mon blog. Mwah mwah, mouik mouik

Sanaa 15/07/2005 17:59

C'est trrès beau Manal. Ton texte dégage beaucoup de sensibilité. Mais je préfère de loin ton sourire...