Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 12:53

J’ai eu la chance de recevoir une formation en éthique médicale durant une sorte d’université d’été en Allemagne. Durant mon cursus sur les bancs de la faculté de médecine de Rabat, on n’a jamais eu de cours sur l’éthique médicale, donc pour moi, c’était une occasion en or.
Les participants étaient venus des quatre coins du monde, différentes cultures, différentes religions ; les débats se sont enchaînés dès les premières conférences.
J’avais beaucoup à raconter, mais malheureusement, je n’ai pas eu le temps de mettre sur papier toutes mes pensées ; une seule grande conclusion : Là bas – ailleurs qu’au Maroc- le malade compte énormément !!!
Y’a bien évidemment de grandes différences entre les états unis et l’Europe, et même au sein de l’union européenne, y’a des différences d’un pays à l’autre par rapports aux questions d’éthique.
J’espère que je pourrai écrire quelque chose bientôt pour partager avec vous quelques exemples.

 

 

Alors pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui ? Simplement parce que j’ai lu un article sur yahoo, et qui a attiré mon attention :

WASHINGTON (AFP) - La cour suprême du New Jersey (est) a débouté mercredi à l'unanimité la plainte d'une femme qui reprochait à son gynécologue de ne pas l'avoir prévenue avant son avortement qu'elle portait en elle "un être humain complet, distinct, unique et irremplaçable".
En avril 1996, Rosa Acuna, une femme mariée et déjà mère de deux fillettes, est venue consulter son gynécologue, Sheldon Turkish, pour des douleurs au ventre. Après examen, le médecin lui a annoncé qu'elle était enceinte d'environ sept semaines.
Quelques jours plus tard, Mme Acuna est revenue au cabinet du gynécologue pour mettre fin à la grossesse. Mais peu après, elle a déposé plainte devant un juge local, accusant notamment le médecin de ne pas l'avoir informée qu'un avortement consistait à tuer "un membre de la famille".
Après des années de procédures, l'affaire est remontée jusqu'à la cour suprême de l'Etat, qui a tranché en faveur du Dr Turkish.
La loi "impose seulement au médecin de fournir aux patientes demandant un avortement des informations médicales, notamment les étapes du développement de l'embryon ou les risques médicaux liés à la procédure", explique la décision.
Cette loi "ne permet pas d'imposer à un médecin qui pourrait avoir un point de vue scientifique, moral ou philosophique différent (...) de fournir à la plaignante l'information qu'elle réclame", ajoute la décision, relevant qu'il "n'existe pas l'ombre d'un consensus" dans le New Jersey pour déterminer le moment où un foetus peut être considéré comme une personne.
"Nous ne trouvons pas que la loi oblige un médecin à informer une patiente enceinte qu'un embryon est un être humain vivant et existant", concluent les juges.
J’aimerai bien savoir ce que vous en pensez !
Ramadan Moubarak à toutes et à tous…

Partager cet article

Repost 0
Published by Manal - dans Débat
commenter cet article

commentaires

Marie-Aude 30/09/2007 18:55

La date à laquelle un embryon devient un "humain" doté de conscience, si on est agnostique, ou d'une âme si on est religieux, est effectivement impossible à déterminer précisément. Que l'embryon ait des réflexes physiques dans les ventre très tôt est une chose, mais réflexe physique ne veut pas obligatoirement dire conscience ou âme. Les traditions religieuses sont assez différentes là-dessus, entre "dès la conception" et trois mois, si mes souvenirs sont exacts. Maintenant la question n'est pas de savoir si un embryon de 7 semaines est un être humain ou pas, mais de savoir si le médecin avait à en informer la femme. 1- Comme on ne sait pas avec précision, il n'aurait pu informer la femme que de son opinion personelle. 2- Les médecins acceptant de pratiquer l'avortement aux US sont de plus en plus rares et de plus en plus menacés.... 3- On peut avoir une opinion personelle et cependant accepter de faire un avortement. Je me souviens, à l'époque où l'avortement était interdit en France, d'un médecin catholique témoignant à un procès, que l'avortement était contre ses convictions, mais qu'il l'aurait néanmoins pratiqué4- Une femme qui demande un avortement est censée avoir fait le ménage dans ses convictions personelles. Un médecin n'est ni un prêtre, ni un imam ni un gourou quelquconque, il n'a pas à intervenir dans ce domaine. Donc pour résumer, je pense que la décision de la cour de justice est pleine de bon sens.   

narjisse 18/09/2007 17:03

Cela ne m'étonne pas dans une société où tout le monde fait des procès à tout le monde sur n\\\'importe quoi et le malheur c\\\'est que ça marche parfois.Pour commenter le sujet, je crois qu'une femme ayant déjà accouché a quand même assez d'informations sur le sujet et qu'elle n'est pas aussi dupe qu'elle le prétend.Peut être que sa révolte aurait été compréhensible si elle avait été avortée contre son gré (ce qui n'est pas le cas).Résumons: la hawla wa la 9ouawata ila bilah :)BON RAMADAN

club scientifique dentaire 17/09/2007 02:38

Notre association "Club Scientifique Dentaire" recherche des partenaires dans le but d'atteindre plusieurs objectifs de différentes natures :1-AMEliORATiON DE LA VIE ETUDIANTINE: • Multiplier les réseaux de communication entre les étudiants.• offrir des espaces de loisir pour gérer le stress et le spleen desétudiants.• Encourager la liberté d'expression et la spontanéité. 2-DYNAMiqUE DES COMMISSIONS DU CLUB:• Offrir un espace ou l'on peut faire évoluer les capacités, aptitudeset connaissances des étudiants.• Contribuer à l'amélioration des conditions pédagogiques. • Former et informer la population et les étudiants.• Célébrer des journées nationales et internationales.• Réaliser une large action caritative.• Contribuer aux manifestations culturelles.• Sensibiliser les différents organismes, sociétés, centres médicaux publiques et privées à contribuer pour une bonne santé généraleet bucco-dentaireEn espérant vous compter parmi nos futurs partenaires dans cette action charitable,  je vous prie de croire, Apostrophe, en l'expression de ma considération distinguée le proprio du site nom : Zergui Zakaria e-mail :csd.zergui@gmail.comtel :

+21361238523 site : www.csd-annaba.150m.com

medlykos 15/09/2007 00:32

Manal> Ramadan moubarak karim :)
Pour le sujet que tu as évoqué, je vois que le médecin a fait référence à la loi qui ne l'oblige pas à dire à celle qui voulait avorter qu'elle portait en elle un être vivant...maus qu'en est-il du l'ordre du médecin? y-a-t-il pas d'ordre ou de commission d'étique au sein de la profession ou bien est-ce un commerce comme les autres?
C vrai qu'en absence de commission d'étique, le seul repère c la loi, et là on dépend du pays où on est :)
 


 

Téméraire 14/09/2007 16:29

Paix sur les Fils d’Abraham


http://tunisdivagation.blogspot.com/2007/09/paix-sur-les-fils-dabraham.html