Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2005 7 21 /08 /août /2005 00:00

Je suis montée en courrant voir le malade… j’étais contente pour lui… enfin, on pourra sauver son rein…

Je lui ai annoncé la nouvelle, ses yeux ont brillé de bonheur… j’avais les larmes aux yeux…

Je lui ai demandé de ranger ses affaires, le temps que je finisse les procédures de transfert entre les deux services…

J’ai fait un duplicata de son dossier, j’ai mis les documents nécessaires dans le nouveau dossier et je suis montée en Cardio pour effectuer le transfert.

Le service de Cardiologie A, est un service bien à part au sein d’Avicenne, il a sa propre administration, son propre bureau d’entrée, sa propre prise en charge, bref, disons que c’est un service pseudo indépendant de l’hôpital…

Le coût d’hospitalisation y est plus cher par rapport aux autres services.

Ils m’ont demandé de dire au malade de venir…

Il était là à m’attendre, ses bagages étaient pliés… prêt pour une nouvelle aventure, l’angoisse marquait ses traits, et la peur de l’inconnu figeait son regard… il me suivait sans dire un mot…

Il avait pleins de bagages, deux ou trois sacs, un seau, un grand sac en plastique… tout le monde le regardait bizarrement comme s’il venait d’une autre planète… moi je comprenais un peu pourquoi il trimballait tant de choses avec lui, parce qu’il est resté longtemps chez nous… en médecine interne c’est toujours le cas…

Avant d’arriver au service de cardio, il décida de sortir de son mutisme et me dixit : tu viendras me voir là haut ? sa question m’a émue…

Arrivé en cardio, l’assistante sociale est sortie le voir…et m’a demandé de passer à la caisse…euh… moi ? D’accord…

J’y vais, avec son dossier à la main… et là, une dame me demande sans même lever les yeux : chèque ou espèce ? je restai deux secondes sans bouger, et je lui dis : « pardon », là, elle prend la peine de me regarder et me re-pose la question : «  vous allez payer chèque ou espèce ? »…

Ils ont cru que le malade était un parent, tellement ils m’ont vu chez eux à courir dans les couloirs pour lui trouver du soutien… j’ai dû donc lui expliquer que c’est au malade qu’il fallait poser la question…

Elle est partie le voir, le pauvre lui a dit qu’il n’avait pas toute la somme sur lui, qu’il va payer une partie et que le reste ils le leur donnera dès que quelqu’un du bled le lui enverra…

Ce moment précis m’était très dur… si on est pauvre, on est cuit…

Ce malade a besoin d’un simple geste, une petite dilatation d’une artère… ça lui évitera tous les problèmes de tension qu’il avait, ça lui résoudra tous ses soucis… ça le sauvera peut être de la mort par un problème vasculaire…

Lui, il a fait des mains et des pieds pour avoir de l’argent… il a eu la chance, parce que la prof de cardio que je suis allée voir, lui a débrouillé un Stent et donc lui a économisé plus de 25 000 Dhs ( heureusement que des gens comme elle existent encore, Merci)…

Mais supposons qu’il n’avait pas assez d’argent, supposons qu’on n’avait pas trouvé de Stent pour lui… chnou, il allait mourir… ben oui, le plus simplement, et le plus naturellement du monde…

Ces exemples, on en voit tous les jours à l’hôpital, et c’est toujours aussi pénible de voir ces gens souffrir à cause de leur maladie, et mourir à cause de la pauvreté…

Le malade fut hospitalisé en cardio, la dilatation a été faite le lendemain de son hospitalisation…

Je suis allée le voir après, il se portait bien…je suis contente pour lui, et pour son rein…

Mon stage en médecine interne est fini… mais ces histoires ne finiront jamais…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sofia 01/09/2005 12:56

Merci Fadi

Sofia 01/09/2005 12:56

Merci Fadi

Fadi 29/08/2005 13:57

Bravo Sofia,
Tu es vraiment une fille de coeur ,une humaine:Avoir vibré avec Manal et avoir applaudi son action est une attitude citoyenne qui ne peut que se traduire par un comportement générateur de bien.
Je suis ému et heureux de faire ce constat.
Fadi,citoyen.

Sofia 29/08/2005 12:02

Bonjour Manal
Je ne veux pas me répéter mais je ne réponds jamais aux posts, mais le tien est bouleversant. Je suis toujours bouleversée par la pauvereté et c'est ton grand coeur qui m'a fait réagir.
Quand j'étais appelée à faire une IRM, j'ai pas demandé le prix , j'ai pris rendez-vous et je l'ai faite par le meilleurs radiologue de casa et j'ai signé le chèque ( pas de soucis d'argent) mon seul souci était d'avoir des résultats rassurant. Quand j'imagine qu'il y a des gens qui n'ont pas les 4000 dh pour faire cette radio et que leur avenir en dépend, je ne peux pas me retenir de pleurer. Mais on ni peut rien , tout ce qu'on peut c'est de les soutenir comme tu as fait toi. Quand j'ai lu ton post, j'ai vu en toi une Héroîne car un soutien psychologique en moment de détresse coûte beaucoup plus que de l'argent.
Manal, je veux que ton blog devient célèbre comme celui des médecins américains les plus lus de la toile. Quant à moi je continuerai à t'écrire et à lire tes histoires jusqu'à ce que nos chemins se croiseront un jour.
Sofia

driss 27/08/2005 02:01

Merde, y a longtemps que j'avais pas eu de larmes aux yeux.
mais t'as un coeur GrOS, WAnaariiiiii, j'aimerais tomber malade entre tes mains, meme si je meurs, je garderais ton visage come la dernière chose que j'aurais vu dans ma vie, je serais bercé par un ange sur terre avant de rejoindre ceux du ciel.

Driss, ému.