Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2005 7 20 /03 /mars /2005 00:00

La foule, le monde et c’est le stress total ! On est bloqué, on ne sait pas quoi dire, on panique, on devient rouge, bleu, on  a envie de pisser, de chier,  bref… rien ne sort, à part ces gouttes de sueurs qui nous donnent un air de mangas !!!

Selon le DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), cet état décrit ce qu’on appelle : la phobie sociale.

Il s’agit d’une peur persistante et intense d'une ou plusieurs situations sociales ou bien de situations de performance durant lesquelles le sujet est en contact avec des gens non familiers ou bien peut être exposé à l'éventuelle observation attentive d'autrui. Le sujet craint d'agir (ou de montrer des symptômes anxieux) de façon embarrassante ou humiliante.

Une étude sur cette forme particulière de phobie a été menée au Canada. Elle a porté sur plus de 8 000 personnes âgées de 15 à 64 ans. Selon les résultats, environ 13% des gens souffrent ou ont souffert de phobie sociale. Ces anxieux étaient huit fois plus nombreux à se plaindre de problèmes dans leur travail ou dans leur vie personnelle. Ils avaient également trois fois plus de risques de souffrir de dépression. D’une manière générale, les personnes souffrant de ce type de phobie se montraient moins satisfaites de leur qualité de vie.

Les caractéristiques habituelles associées à la phobie sociale comprennent une hypersensibilité à la critique, à une évaluation négative ou au rejet, une faible estime de soi ou des sentiments d'infériorité. Les sujets ayant une phobie sociale craignent souvent une évaluation indirecte par les autres tel que de passer un examen.

Selon mon cours de psychiatrie de l’année dernière, on peut prendre des Beta bloquants la veille d’un événement important si on souffre d’une phobie sociale. Mais la psychothérapie reste la base du traitement.

Bizarrement, dans la longue liste des effets indésirables des béta bloquants, figurent des cauchemars…

Qui sait, peut être en rêvant qu’on a foiré notre présentation, ça va nous booster pour faire notre mieux… [Physiopathologie selon Manal, n’importe quoi !!].

 

 

Repost 0
20 mars 2005 7 20 /03 /mars /2005 00:00

Ce soir je passerai ma dernière garde en pédiatrie, eh oui, enfin la délivrance… mais bon…

Mais avant d’aller à l’hôpital pour faire mes dernières nébulisations (et pourquoi pas m’en faire une), je tiens à remercier tous ceux qui ont participé de loin ou de près, pour que notre journée consultation à Douar Doum soit une vraie réussite.

10h00 du matin, toute l’équipe a sacrifié sa matinée dominicale pour venir en aide à cette population démunie. Avec allégresse et enthousiasme l’équipe  Essor a répondu à l’invitation du Club Rotaract iihem pour faire des consultations de médecine générale, de pédiatrie et de gynécologie à plus de 100 bénéficiaires résidant à Douar Doum à Rabat.

Une deuxième expérience au niveau de la même région, pour assurer un suivi et cibler nos actions.

Merci tout le monde, vous avez très bien bossé. Je vous aime tous.

Et encore une fois, ééééééééééé éééééééééééééé éééééééééééééé Essor…

 

Repost 0
Published by Manal - dans Associations
commenter cet article
19 mars 2005 6 19 /03 /mars /2005 00:00

Aujourd’hui je voulais me déconnecter du monde, j’étais vraiment très fatiguée…

Après le week-end dernier raté par excellence, je voulais au moins profiter d’une grasse matinée ce samedi ! Je me suis donc réveillée à 15h23, pas mal non ?

Je voulais savourer les bras de Morphée, il me manquait tellement que je ne voulais pas le lâcher… mais quoi faire quand on est avec quelqu’un de sollicité, l’autre bout du monde appelait…

Je voulais incarner l’insouciance, embrasser l’indifférence, sacraliser la paresse, parce que tout simplement, j’en ai ras le bol !!!!!

Mon dernier stage était un vrai calvaire, un rythme infernal, avec des gardes sans fin… mais les gens ‘ allah yebecherhoum belkhir’ m’ont dit que le prochain stage est encore pire… bref, pas la peine d’en parler, je ne veux pas déprimer.

Mais mis à part les états de mal convulsifs auxquels on était confronté, ce stage m’a appris énormément de choses sur les marocains !!!

1ère constatation : l’esprit de groupe.

Les marocains est un peuple qui incarne la solidarité, si un individu va mal, c’est toute la ville qui souffre.

Le malade ne vient jamais seul, tu trouves toujours au moins 7 à 10 personnes qui l’accompagnent, et qui ont tous leur mot à dire. Y a même des mères qui laissent leurs voisines avec leurs enfants, et c’est cette voisine qui te raconte l’histoire de la maladie de A à Z comme si elle était avec eux ; c’est hallucinant.

Les visites consistent en un défilé interminable d’individus de tout age, allant de 0 à 99 ans, qui viennent faire coucou à ce malade, qui dans le cas du service où j’étais, manquait souvent d’oxygène, et pour qui la visite est strictement interdite…

Mais les marocains ne comprennent pas ce mot, il ne fait pas partie de leur vocabulaire….

2ème constatation : l’esprit d’observation, et la patience marocaine.

Lieu : Hôpital des enfants.

Heure : 03h26 du matin.

Personnages : une mère, la quarantaine, avec sa fille qui présente un ictère (jaunisse) franc, le père la quarantaine aussi, et moi-même.

Scénario :

Moi : oui, c’est quoi le problème ? ( chnou lmouchkil a ch’rifa ?).

La mère : ma fille. ( Benti..)

[C’est toujours comme ça, on n’a jamais de réponse dès la première fois].

Moi : qu’est ce qu’elle a ? ( malha ?).

La mère : elle a un ictère et de la fièvre. ( fiha boussefir, et skhana).

Moi : depuis quand, et elle est fébrile à combien ? ( foukach bdaha hadchi ? ou ch7al fiha dial skhana ?).

La mère : ça fait un mois, et je ne sais pas combien elle fait de la fièvre, je n’ai pas de thermomètre ?! ( hadi chher, ma3endich mizan).

Moi : UN MOIS ? UN MOIS QUE ÇA TRAINE ET VOUS VENEZ MAINTENANT A 3H DU MATIN !!!!!!!!

The end.

[No comment].

3ème constatation : le Maroc, un peuple de génies.

Un père s’amène avec sa femme et sa fille malade, l’enfant se portait très bien.

Le père avait un grand sac avec des médicaments dedans, quand on  lui a demandé si elle a pris un traitement avant, il a ouvert le sac et nous a sorti une tonne de médicaments : des antibiotiques de toute sorte, des anti-inflammatoires, du paracétamol… et même du Valium ?!!  nous disant : au cas où, ça chauffe trop ;) !!!

Bref, on en a vu des choses en pédiatrie, mais je crois que me stage de gynéco promet plus de choses…

A dans 2 mois alors…

Repost 0
16 mars 2005 3 16 /03 /mars /2005 00:00

J’ai longtemps hésité, écrit, effacé des phrases et des phrases… je ne savais pas par quoi commencer …

Je veux parler de Cupidon, de sa flèche… et de ce tir anarchique qui bouleverse des vies…

Bien que ce Dieu n’ait pas de rôle important dans l’histoire de la mythologie romaine, il demeure auprès de sa Mère Venus, Déesse de l’amour,  l’un des emblèmes du sentiment amoureux dans la société…

 Il suffit d’un tir pour que tout  semble facile et accessible, pour que le ciel semble être à deux doigts, et pour que  la terre toute entière chante l’hymne à l’amour…

La raison s’éteint, se prosterne devant cet état qui nie toute objectivité et défie toutes les règles…

Et l’aventure commence, une lumière vous guide, un nuage vous transporte…

Quoique je dise, j’aurai l’air un peu débile en parlant de telles choses… il y a de ces états que nul  peut traduire…

Finalement, je crois que ce n’était pas une si bonne idée que de parler d’amour…mais quelque chose me poussait… une réaction peut être par rapport à  un texte qu’on a eu en cours d’espagnol et qui traitait l’amour de tous les noms…

L'amour est à la vie, ce qu'est le talent à la peinture, sans lui elle n'a de valeur, il la fait belle…

Apprenons à aimer...

 

Repost 0
10 mars 2005 4 10 /03 /mars /2005 00:00

Aujourd’hui j’ai pleuré à son départ…

Je n’ai pas pu rester insensible à son indifférence…, tout le monde était chagriné, et lui,  il était le même, toujours aussi attiré par le stéthoscope sur mon épaule, ou le stylo dans ma poche… il m’a souri…

Il va partir loin, certains m’ont dit Azrou, d’autres, m’ont dit Ain Louh, mais au fond, je ne veux même pas savoir…

L’abandon était son compagnon dès la naissance, il a appris à délecter l’amertume de la solitude, et la froideur de l’environnement hostile qui l’embrassait… il était dans un hôpital…

Mais ce n’était pas tout, sa mère l’a abandonné parce qu’elle avait le SIDA…

Donc, non seulement il devait assumer le fait d’exister, mais aussi, une faute qui n’était pas la sienne…

Nos chemins se sont croisés durant les 2 mois que j’ai passé en pédiatrie… je me suis habituée à le voir chaque jour, à le prendre dans mes bras, à jouer avec lui, à chercher ses sourires, à stimuler son intelligence…il avait 9 mois…

Tout le monde l’adorait, les gens venaient de partout pour le voir, et essayer de lui apporter un instant de bonheur…

Une famille s’est portée volontaire pour le prendre en charge…

C’est courageux, et très généreux de leur part…

Mais dire au revoir, sachant que mon image tombera dans l’oubli, et que si nos chemins se recroisent, ce bébé ne me reconnaîtra pas, et probablement moi non plus, m’a fait de la peine…

Je n’aime pas les adieux, je m’attache vite au gens, et dire au revoir m’est très difficile…

Je ne trouve pas les mots, ma tristesse est profonde, je n’ai plus rien à dire…

Je lui souhaite tout le bonheur du monde…

Repost 0
6 mars 2005 7 06 /03 /mars /2005 00:00

La maison de correction de Témara compte une trentaine de détenus, leur age varie entre 10 et 18 ans…

De jeunes enfants, que le destin a choisi aveuglement pour en faire des « criminels »…

Notre association, Essor, a organisé un déjeuner barbecue au profit de ces enfants, pour leur apporter quelques moments de bonheur…

Une organisation incomparable, une ambiance où régnaient humour et complicité…

Les enfants n’ont pas hésité à nous aider, ils se sont montrés très coopérants, et serviables…

Encore une fois, l’équipe d’Essor s’est montrée plus dynamique et plus généreuse que jamais…

Merci tout le monde, je vous aime…

 

 

 

Repost 0
Published by Manal - dans Associations
commenter cet article
4 mars 2005 5 04 /03 /mars /2005 00:00

Essor est une association humanitaire à vocation caritative et culturelle, fondée en Mars 2000 par des étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat.

 

L’association a pour objectifs d’améliorer les conditions d’hospitalisation des patients nécessiteux des centres hospitaliers, oeuvrer pour la promotion et l’édification de l’esprit de solidarité et de communication, instaurer un cadre d’activités sociales et culturelles diverses et collaborer aux initiatives associatives qui ont les mêmes objectifs tant au niveau national que régional et international.

Comme chaque année, l’association compte organiser son gala de charité le 19 Mars 2005. Après les enfants cancéreux, les insuffisants rénaux, les hydrocéphales, les fonds de la soirée de cette année, iraient aux enfants sourds.

La surdité a en effet un retentissement grave sur le développement psychomoteur des enfants, et constitue donc, un handicap majeur. Acheter des prothèses à des enfants nécessiteux, serait les aider à s’insérer dans la société pour ne pas rester marginalisés à cause de leur infimité.

L’année dernière, on a récolté plus de 80 000 Dhs toutes charges déduites, 23 valves de dérivation ont été achetées pour les enfants indigents hospitalisés en pédiatrie.

Ces valves permettront de répondre au besoin des services de pédiatrie pendant plus d’un an et demi.

            Les enfants sourds ont besoin de notre aide…

            Aidez nous à les aider…

 

 

 

 

 

Repost 0
1 mars 2005 2 01 /03 /mars /2005 00:00

La pomme : fruit du pommier, rond, à pulpe ferme et juteuse. Elle contient 54 calories/ 100g, soit 85 Kcal pour une pomme de taille moyenne, elle doit son « énergie » à ses glucides…

La pomme est riche en Vit C qui renforce les défenses de notre organisme, elle est surtout  présente au niveau de la partie externe de la pulpe, mais également dans la peau.

Sa teneur en eau (85%), et sa richesse en potassium lui confèrent ses qualités diurétiques.

 

 

Mais la pomme n’est pas un simple fruit… Elle est présente dans nos contes et nos légendes, liée à notre vie, à notre mort… la pomme apaise les peines, et adoucit les chagrins, la pomme nous rappelle le partage et nous enseigne l’amour, la pomme nous livre ses mystères…

Les dieux nordiques en buvaient en jus pour réassurer leur immortalité… ainsi restait elle-même immortelle en s’offrant à Eve…

Pomme d’Eris, nymphe de la discorde, pomme d’Adam…

De Venus à Pomone, en passant par Atalante et par  Marie (souvent représentée avec l'enfant tenant une pomme), l'histoire de la pomme a toujours été étroitement liée à la femme. Est-ce donc la rondeurs et la plénitude qui les unissent, ou encore la chair tendre et si parfumée ?…

 

La pomme est le symbole de la sagesse, de l’immortalité et du  pouvoir suprême comme la pomme d'or qui, sous les empereurs romains, représentait le globe terrestre ou le soleil.

 

Si j’écris ces lignes, c’est pour rendre hommage à la pomme, héroïne de tous les temps…

 

La vie est une pomme, croquez la à pleines dents !

 

* keeps the doctor away

 

 

Repost 0
26 février 2005 6 26 /02 /février /2005 00:00

 Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il n’ont qu’à taper « Hakim Belabbes » sur google, pour avoir toutes les informations qu’ils veulent sur ce jeune réalisateur marocain, qui illumine le ciel de notre cinéma… Son premier long métrage, « Les fibres de l’âme », est pour moi, une vraie masterpiece ! j’étais charmée.. j’ai vu ce film plus de 4 fois, la deuxième fois que je l’ai vu, voilà ce que mes méninges ont pondu… c’est assez médiocre, y a encore des choses à détailler… à chaque fois que je revoyais le film, je découvrais quelque chose de nouveau…

« Il a fermé ses yeux, puis il a observé ce que sa mémoire lui a offert. Des moments de son enfance, des souvenirs ancrés à jamais dans son esprit, des personnages qu’il a rencontrés, ou qu’il a cru avoir rencontré, des évènements qui l’ont marqués….
Des images ont défilé, l’une après l’autre, dans un désordre majestueux, mariant chagrins et pleurs, exprimant une tristesse sereine, ou une victoire placide.
Six histoires, ou plutôt un rêve d’un petit enfant prospectant un moment de vérité.
Six vies en une seule, pour arriver enfin à cette seule et unique vérité, où Thanatos l’emporte sur Eros.
Une fin, la vraie fin, la seule et unique fin ; et c’est là où son histoire commence.
                  Poussé pas cette effroyable thanatophobie, « Hakim Belabbes » nous invite à partager ses peurs et à les affronter avec lui. Il nous offre son esprit, et nous emmène dans ce long voyage, où mystère et mystique convergent.
Guidés par « Me Hnia » -comme il préfère l’appeler-, nous ne faisons que suivre un chemin tracé des années à l’avance, redécouvert sous un nouveau regard.
Une journée ordinaire dans cette petite ville de Boujad, illustrant la forte présence de ses événements dans la mémoire de l’auteur, une présence qui a forgé sa force au fil des jours, devenant même terriblement envahissante.
Une invitation chaleureuse,  mais qui, malheureusement, n’a pas été applaudie par un grand nombre de voyageurs.
                Pour ceux qui se sont embarqués, c’était un jour, une vie, ou simplement six histoires. C’était un rêve, ou une réalité, ou plutôt quelque chose entre les deux. C’était un moment de plaisir amer, où le chagrin s’est accaparé  du trône.
                 Pour moi, c’était une nouvelle personne que j’ai connue, mais qui me restera toujours inconnue, avec des énigmes interminables, reliées par les fibres de l’âme. »

 



Repost 0
25 février 2005 5 25 /02 /février /2005 00:00

Il y a quelques jours, une patiente de 3 ans a été admise au service pour épanchement pleural, confirmé échographiquement…[ Epanchement pleural de moyenne abondance, cloisonné par endroit !!]

L’enfant avait une orthopnée, et des douleurs thoraciques atroces, elle ne dort pas le soir…

Nous avons envisagé une ponction pleurale évacuatrice pour la soulager.. la ponction revient blanche, donc on refait une échographie pour mieux  la guider!!! et là : Surprise !!! L’opacité radiologique correspond à une masse tumorale, avec des foyers de nécrose !!!!!

N.B :   

*  les deux échographies ont été faites dans un même service de Radiologie dans notre respectable CHU (Centre handicapé utopique !!!)

Bref, une TDM faite en urgence, couplée à une ponction pulmonaire, plaident en faveur d’un pneumoblastome…

*  la première échographie a disparu du dossier !!!!

 

 

 

 

 

 

Repost 0