Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 09:42

Connaissez vous la Jouteya  ? Ce grand marché en plein centre de Rabat où j’aimais me balader les dimanches matins à la recherche des dernières sorties de films !
Ce dimanche je n’y ai trouvé ni indigènes,  ni volver, ni L’autre c’est moi…Ce dimanche il y’avait bye bye swirti !!!
Plus de 500.000 CD piratés (DVD et VCD) d'une valeur marchande estimée à 5.000.000 Dhs ont été saisis lors d'une opération de lutte contre le piratage et le copiage illicite.

Une opération initiée par la Wilaya de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, en collaboration avec les services de police, le Bureau marocain des droits d’auteur (BMDA), la Direction régionale de l'Administration des douanes et impôts indirects, le Centre Cinématographique Marocain et le ministère de la Communication , et qui s'inscrit dans le cadre d'une guerre enclenchée contre le piratage !
Les pertes sont énormes, surtout que l’opération a visé le local du plus grand fournisseur de Rabat et de ses régions.  
Le Maroc est classé parmi les premiers pays qui enregistrent de forts taux de prolifération du piratage. Avec un taux de 70% pour les logiciels, les CD vidéo et audio, le Maroc est «black-listé», car l’activité illicite prend des proportions inquiétantes et entraîne des pertes économiques estimées à quelque 2 milliards de DH, selon le BMDA. Les pertes dues à la contrefaçon de CD sont estimées à près de 200 millions de DH.
Ce type d'opération vise essentiellement à protéger la créativité et l'industrie cinématographique nationale, ainsi que le respect de la législation nationale en matière de droits d'auteur et de propriété intellectuelle ainsi que les conventions internationales et les accords de libre échange signés par le Maroc.
L’éducation au non piratage devrait peut être commencer par des compagnes de sensibilisation, surtout auprès des grands consommateurs qui sont les jeunes ! à part quelques spots publicitaires quasi incompréhensibles, mettant en scène des GUS – qui n’existent plus au dernières nouvelles- qui s’attaquent à un magasin de vente de CDs piratés et disant que vendeurs et consommateurs sont passibles d’amendes et de prison, aucun autre support d’information n’est utilisé pour véhiculer le message.
La lutte anti-piratage doit absolument passer par une vraie éducation à la citoyenneté, couplée indéniablement à des mesures très radicales et très fermes, ne s’arrêtant pas à des sauts sporadiques à Jouteya ou à Derb Ghellef. Ce mal régénèrera tant que le plus grand mal – qui est la pauvreté- n’est pas coupé à sa racine !!!!!
Marc l’a dit il y’a quelques jours, pirater c’est mal les enfants ;-)
Source : Map
            Economiste


One Year ago…

Le 26-10-05 : J’ai écrit : Sans dire un mot.

Partager cet article

Repost 0
Published by Manal - dans Débat
commenter cet article

commentaires

france 15/05/2009 22:42

La culture américaine et le capitalisme qui vous détruira passe par le piratage! Finalement la lutte anti-piratage c'est vraiment ttt bbb Amicalement amis du monde !

SaAd 08/11/2006 13:46

Hello manal!!bon voici mon point de vue sur la question:Si le Maroc était un marché potentiel pour les pays producteurs de softs et autres films, ces derniers se seraient révoltés depuis longtemps. Le fait est que notre pouvoir d'achat est minuscule par rapport aux produits du marché.Donc seuls les propriétaires de salles de cinéma sont lésés. A mon avis il faut:- Interdire la vente de films marocains piratés- Interdire la vente de films étrangers piratés, mais juste pour une période genre six mois après son passage au cinéma (à la sortie officielle du DVD du film).- Les softs: appliquer la loi anti-piratage aux entreprises seulement parce que leur utilisation est une ressource qui permet une rentrée d'argent.

mec de manal 02/11/2006 12:56

@ B52 c'est une avance! tu dragues ma minette! je t'enfonce le cul petit malin!

B2 01/11/2006 13:27

Bonjour Manal .. je ne suis pas vraiment là pour participer à ce débat très intéressant ... mais plutot pour savoir si tu seras avec nous ce Samedi à Agadir ?

chahid 01/11/2006 00:33

@larbi
« Le piratage a participé à démocratiser la culture au Maroc et la rendre plus accessible aux plus défavorisés » oui, mais pirater et consommer des logiciels, des jeux et des DVD devient il de la culture ?! La majorité des marocains ne télécharge pas « Almokadima » d’Ibn Khaldoun ou Google Earth…mais autres choses !!!!