Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 20:12

Voici ce qui se passe quand on oublie que c’est une période de vacances...
Réveil à 10h sous les gronderies de maman, et les leçons sur la ponctualité.
10h20, déjà en voiture, yeux encore fermés et air abruti. Le train part à 10h20.
10h30, Gare Rabat Agdal. Le train pour Marrakech a un retard de 25 minutes. Heureusement que je suis arrivée en retard.
11h05, le train arrive enfin après 45 minutes de retard.
Je monte, impossible de bouger à droite ou à gauche, le train est bondé.
Je me trouve 10 cm de libre, je pointe et je me fige pour ne pas déranger les passagers d’à côté. Tout le monde était debout.
Je pense à une chanson pour oublier le manque d’oxygène. A mes côtés, quatre jeunes de Tanger, et quatre jeunes de Guelmim, ils essayaient de sympathiser entre eux, intéressante illustration des influences géographiques.
12h45, Gare Casa Oasis, une dame de la cinquantaine et sa fille se joignent à nous. Elles décident de poser leur –GRANDE- valise par terre, et s’asseoir dessus. Elles ont bloqué la porte des toilettes de la locomotive, et avaient l’air de s’en foutre.
13h00, la femme me regarde et me demande l’heure. Après avoir répondu à sa question, elle me dit, faut que je fasse ma prière ! Devant elle, deux hommes qui étaient debout depuis Tanger, à côté, les quatre jeunes chamalis et derrière cinq autre personnes, dont moi, soit onze paires de prunelles dirigées vers elle, et l’observant chacun à sa manière.
Finie la prière, elle sortit son chapelet.
13h25, un visage pâle surgit parmi la foule de la locomotive, une dame, la quarantaine, cherchant les toilettes…Elle me demande de me pousser, et elle demande à la dame bloquant la porte des toilettes avec sa valise de bouger. Celle-ci, qui tenait encore son chapelet lui répondit que la porte était bloquée par les responsables du train, parce qu’il y’a un problème de fuite. La dame, répondant à l’appel impérieux de sa vessie, décida de pousser la porte. La porte s’ouvrit. La femme tenant le chapelet, ne savant plus quoi dire, devint désagréable et se mit debout devant la porte pour empêcher l’autre dame d’y entrer. Cette dernière lui expliqua qu’elle est diabétique, la poussa et rentra.
La fille de la dame au chapelet décida de sortir de son mutisme et traita la dame diabétique de connasse. Je restai sur le cul.
Tous les passagers qui voulaient résoudre leurs problèmes physiologiques étaient renvoyés aux toilettes d’en face. La dame au chapelet, se justifiant devant les passagers, disait qu’elle ne voulait pas que les gens salissent ses valises avec leurs urines !!!
14h30, une dame se présenta avec ses deux enfants, une fillette de 4 ans et un garçon de 6 ans. Le petit garçon avait un visage rond, caché à moitié par une paire de lunettes qui lui conférait un air de « Maman j’ai inventé la machine à rouler les joints ». Il était petit de taille, et observait tout le monde d’une manière crispée. Sa mère essaya d’ouvrir la porte, mais la dame au chapelet lui donna la même version, c’est fermé ! et l’envoya aux toilettes d’en face. Dans l’autre rive, la file était très longue…
Le garçon, regarda à droite et à gauche. Elle comprit qu’il ne pourra résoudre son problème que dans une demi heure, alors il s’interrogea innocemment : maman, si les deux toilettes sont occupées, autant faire pipi debout, ici !!!
La dame au chapelet terrifiée, lui dit : NAAAAAAAAAN, surtout pas, viens viens, rentre, et elle ouvrit la porte derrière elle, en lui disant : surtout ne fais pas pipi par terre, il faut bien viser !
Le petit garçon, d’un air soulagé, hocha sa petite tête en guise d’accord et rentra enfin faire son PIPI.
Le train arriva à Marrakech cinq heures et demi après le départ, donc avec un retard de plus de deux heures et demi. Ce fut la première fois que je fais tout le trajet debout ! une expérience horriblissime. Mais bon, avec le monopole, le client est toujours perdant !
À bas l’ONCF !! L’office national des conneries ferroviaires !

Partager cet article

Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Brown 20/05/2007 17:00

jajdkfqsdfkjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjdtposkertezzzzzzslkmrrrrrrdg
c tou ce ke jvoulais dire
mdr  :)

lili 13/04/2007 04:11

Je n'arrive plus à me retenir dans ce genre de situations... Je suis pacifique normalement mais je sens que mon séjour dans un pays développé fait que je tolère de moins en moins des comportements aussi audacieux surtout quand la personne se dit "musulmane pratiquante" là mon degré de tolérance tend vers le zéro... Enfin bref...

UN JAGUAR 09/04/2007 15:25

ce qui tu as raconté fait partie de mon quotidien en fausant la navette !!!! le monopole c'est maximiser les profits et à bas la qualité et le service !!!!!

Zakaria 07/04/2007 22:01

Salut Manal,  je ne trouve pas le flus RSS de ton blog, j'aimerais bien l'ajouter à ma page netvbies, histoire d'être à jour ;)Allez bon courage et à très bientôt inchalah

stupeur 07/04/2007 23:59

voila le lien pour le feed rss du blog de Manalhttp://manal.over-blog.com/atom.phpmoi j'utilise celui la et ca marche que ce soit avec feed reader ou google reader

doktorix 05/04/2007 18:46

Moi j ai dejà fait a l'occas d un aid le trajet oujda rabat debout avec a peine assez d espace pour rester...debout!!!
Avec tout le tintamarre de ces derniers jours, j y ai cru moi, j aurai meme pu pardonner certains excès du a la grève concommitante des routiers. MAis voilà mopi je venais de oujda, lundi, et c etait exactement le meme schema: trop de monde trop de retard, trop de tout....jusqu' à après FES : le train a mis 40 mn entre fes et meknes.............
 
Alors ma question: jusqu'a con , pardon, à quand ces gens vont ils continuer à découper "con"lonialement la carte ferroviaire!!!!!!!
 
Doktorix......de l'est!