Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 12:09


Même colère. Même dégoût. Même rage.
Se désintégrer. Partir en mille morceaux.

Un Marocain a fait sauter des explosifs qu'il dissimulait sous ses vêtements, dimanche soir, dans un cybercafé de Casablanca. L'homme est mort dans l'explosion et trois autres personnes ont été blessées…

 

 

 


Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 13:41

Reçu par mail:

CASABLANCA (MAP) - Selon des sources gouvernementales, les deux opérateurs mobiles sont parvenus à un accord sur la suppression de la présentation du numéro de l'appelant. Cet accord, qui attend le feu vert du ministère des télécommunications pour être appliqué, a été signé après de longues et intenses négociations.

Rappelons que fin 2005 (voir numéro 205), Vivendi, actionnaire majoritaire de Maroc Telecom, dénonçait la pratique du bip au Maroc, celle-ci lui faisant perdre plusieurs centaines de millions de dirhams par an: "Pour se donner rendez-vous, les marocains se bipent... ils font sonner leur portable pour dire tout va bien, je pense à toi, rappelle-moi. .. ils bipent même vers l'étranger alors qu'ils pourraient appeler et nous rapporter de l'argent, d'autant que nous avons baissé le prix des appels vers l'international" nous disait alors un porte-parole "non-officiel"

Afin de limiter l'impact financier de cette pratique, il a été envisagé de réguler l'usage de la présentation du numéro, mais cela ne pouvait se faire sans l'accord (ou la complicité) de Meditel.

Selon des sources concordantes, l'accord prévoit de supprimer la présentation du numéro pour le prépayé (Jawal, Médijahiz) et de la rendre payante pour les abonnements. Les particuliers devront payer quelques dizaines de dirhams par mois pour afficher les numéros des appelants, mais aussi pour transmettre leurs numéros lorsqu'ils appellent ! Les entreprises et professionnels se verront offrir les 2 services.

Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 15:21

J’étais au quatrième étage de l’hôpital d’enfants de Rabat. J’attendais sagement – ça faisait plus d’une heure- un prof du service. Je faisais les cent pas devant son bureau enfoui au fin fond du couloir.
Dégoûtée, fatiguée, je pensais aux interminables heures d’attente qui me restent avant de finir ma thèse, je pensais au rapport de la dernière réunion que je n’ai pas encore préparé, je pensais au résumé de la thèse que j’ai dû refaire 50 000 fois et qui n’a toujours pas plu à mon rapporteur, quand tout à coup, quelque chose se passa.
J’ai senti la terre trembler sous mes pieds. Vide.
Je suis sortie du couloir pour essayer de comprendre ce qui s’est passé, la terre s’agita une deuxième fois. Arrivée au hall de l’étage, je vois les escaliers envahis par une énorme foule : patients, parents, infirmiers, médecins, femmes de ménage, tous couraient dans tous les sens, se bousculaient pour essayer de descendre rapidement et atteindre le rez-de-chaussée. Une autre marrée humaine est sorti du service, je me suis trouvée emballée dans la foule. Je n’avais pas le choix, je ne pouvais plus reculer, je devais suivre la masse. J’avais peur d’étouffer.
Les gens criaient, les mamans cherchaient leurs enfants, les petits pleuraient…
J’ai pensé à ma mère ? où est ce qu’elle doit être en ce moment ?
J’ai paniqué mais j’étais complètement  inhibée.
Quelques minutes après, tout est rentré dans l’ordre, mais j’ai gardé en tête l’image de la masse qui emballe tout le monde. Impressionnant.

 

Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 20:35
Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 17:00


Je ne suis pas in the mood blogging ces derniers temps, quoique j’aurais aimé poster sur un tas de sujets !
En parcourant le site de l’ambassade d’Australie en France (va comprendre pourquoi ? ;-), j’ai trouvé des renseignements fournis par l’état d’Australie pour les touristes désirant visiter notre cher pays !
J’étais choquée, je croyais qu’on parlait d’un autre coin ! Je partage quelques passages avec vous…


Safety and Security

We advise you to exercise a high degree of caution in because of the high threat of terrorist attack against western interests. We continue to receive reports that terrorists are planning attacks against a range of targets, including places frequented by foreigners. In August 2006 Moroccan security forces arrested over 50 people who were allegedly planning terrorist attacks on both Moroccan government facilities and tourist sites inside .
In planning your activities, consider the kind of places known to be terrorist targets. These include places frequented by foreigners such as hotels, clubs, restaurants, bars, schools, places of worship, outdoor recreation events and tourist areas.

Crime

There are reports of banditry and extortion in the Rif Mountain region and of theft, intimidation and kidnappings in the coastal region around Asilah.
Crime levels are high. Travellers have been mugged when walking on deserted beaches and poorly lit streets at night. Petty crime, such as pickpocketing and bag snatching, continues to increase. Crime and aggressive begging near ATM machines are increasing. There are increasing reports of acts of violence associated with theft.
Credit card fraud and scams such as substituting inferior goods for those that were actually purchased are common.
Intimidation is sometimes used to force customers to purchase goods. In popular tourist areas, including Tangiers, Fez, Marrakech, Agadir and Essaouira, aggressive begging and harassment of tourists by men posing as official tourist guides is common.

Local Laws

Penalties for drug offences are severe and include long prison sentences, even for possession of so called 'soft drugs'.
Penalties for serious offences include the death penalty.
Homosexual acts are illegal in and penalties include imprisonment. Heterosexual relations outside marriage are also illegal.
Non-Muslims who attempt to enter mosques in may be detained and deported unless the mosque is open to the general public.
Taking photographs of, or near, government or military installations can lead to detention.

Local customs

There are strong Islamic codes of dress and behaviour in , particularly for women, and you should take care not to offend.
Single female travellers may find themselves the object of unwanted attention particularly in markets, beaches and sites associated with tourism.


Health Issues

We encourage you to consider having vaccinations before travelling, taking prophylaxis against malaria where necessary and using an insect repellent. Water-borne, food-borne and other infectious diseases (including HIV/AIDS, typhoid, hepatitis, bilharzia and tuberculosis) are prevalent with more serious outbreaks occurring from time to time. We advise you to boil all drinking water or drink bottled water and avoid ice cubes and uncooked food. Seek medical advice if you have a fever or are suffering from diarrhoea.”


Pour plus d’infos
Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 18:33


Ah oui, ils ont encore refusé ! Ce n’est pas la première fois que ça arrive, et je pense que ça ne sera pas la dernière.
Les autorités algériennes ont refusé de délivrer un visa au comédien Jamel Debbouze qui désirait se rendre en Algérie pour présenter le film Indigènes.
Ce film réalisé par Rachid Bouchareb, retrace l’histoire de plus de 230 000 soldats des colonies françaises mobilisés en 1943 pour libérer «  La Patrie  » des dents des Nazies.
Page tournée de l’histoire française, devenue poussiéreuse au fil des années ; mais grâce à Bouchareb et à toute l’équipe cet exploit refait surface. Ils ont su rendre hommage à tous les anciens combattants qui ont contribué à rendre la France ce qu’elle est aujourd’hui.L’équipe était au Maroc pour faire la promotion du film, et puis ils sont partis en Algérie, sauf que le staff n’était pas au complet vu que Jamel Debbouze, s’est vu refuser le visa par les autorités algériennes.
Le producteur du film a pourtant précisé que le comédien a déposé une demande de visa pour l’Algérie depuis une « quinzaine de jours », en prévision de la présentation du film sur les anciens combattants coloniaux.

Hassan Moali, dans un article très intéressant sur le quotidien algérien alwatan se pose alors un tas de questions sur la politisation de l’art, et rapporte avec sa plume la grande colère des algériens qui sont tous déçus par ce refus, à consommer sans modération !
« On sait, désormais, que ce sont les autorités algériennes qui ont sciemment refusé d’accueillir le comédien dans la mesure où même la chargée de la promotion du film, Caroline Aymard, a également avoué, hier à Alger, que Debbouze n’a pas obtenu son visa. Il faut dire que cette décision était déjà dans l’air puisque toutes les administrations directement concernées par cette affaire n’ont pas voulu confirmer ni infirmer la nouvelle. Ni le ministère des Affaires étrangères ni celui de la Culture n’ont répondu à nos questions durant toute la journée d’hier alors que le consulat d’Algérie à Paris était resté injoignable. Ce silence calculé dénote, à l’évidence, le souhait des autorités à ce que « ce refus » pas très diplomatique, ne fasse pas les choux gras des médias. Or, il s’agit tout de même d’un grand comédien qui plus est participe dans une œuvre cinématographique qui, curieusement, renforce l’argumentaire des autorités algériennes sur les bienfaits de la présence des indigènes dans… l’armée française. Même le président français Jacques Chirac a dû céder à l’émotion du film en décrétant, tout de suite après, la mise à niveau des pensions des anciens combattants issus des ex-colonies françaises avec celles des nationaux de la métropole. Ce fut là le premier avantage collatéral d’un film qui n’aurait pu voir le jour sans le talent du réalisateur Bouchareb mais surtout de Jamel Debbouze. Il se confirme ainsi que cet artiste est officiellement déclaré persona non grata en Algérie. Son péché ? Avoir soutenu la version marocaine (son pays d’origine) relative au conflit du Sahara-Occidental. C’est du moins la seule « lecture » qui pourrait être faite de ce refus en l’absence d’une explication officielle des autorités. Quelle ne fut la surprise des nombreux fans algériens de Jamel Debbouze de voir son spectacle annulé sine die. On a découvert qu’il était un sympathisant du roi et de « l’intégrité territoriale de son royaume ». Au-delà du fait que les positions, « accessoirement politiques » de Jamel Debbouze soient parfaitement compréhensibles par le fait même qu’il soit sujet de Sa Majesté, on se demande pourquoi les autorités marocaines n’ont pas fermé les portes devant Khaled et Mami qui font un tabac à Casablanca, Marrakech et Rabat. Faut-il donc exiger de toutes les célébrités qui veulent venir en Algérie de montrer patte blanche sur le dossier sahraoui avant de leur accorder le fameux visa ? Cela rappelle étrangement les péripéties vécues par un autre monument de l’art, Enrico Macias en l’occurrence qui, en 2000, n’a pas pu faire son pèlerinage dans son pays natal pour avoir soutenu Israël par rapport à la Palestine. C ’est dire, tout compte fait, que les autorités algériennes ont encore une fois maladroitement politisé une histoire d’artiste pour lui donner une dimension malheureusement scandaleuse. Et au train où vont les choses, même Zinédine Zidane devrait subir un test s’il était politiquement correct avant de renter chez lui… »
Source: Alwatan
Post également publié sur maghreblog.

Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 19:50

J’en reviens toujours pas et pourtant…

 

Je crois que c’est une première au Maroc ! lissance coûtera désormais moins cher chez nous.
Dis donc, les miracles faut y croire !!! mais non, c’est pas pour être ironique, loin de là, je suis heureuse, tout bêtement mais heureuse quand même.
Il y’a quelques mois, les prix des tickets de bus et puis le prix minimum affiché sur les compteurs de taxis ont connu une hausse assez importante! Pour excuse – valable-, la hausse du prix des produits pétroliers. Tout le monde se plaignait, mais ça n’a servi à rien ! Les bus à Rabat sont à 4 Dhs !!!
Pour revenir à nos moutons, le ministère des affaires économiques et des affaires générales a annoncé dans un communiqué parvenu hier à la MAP que les prix de vente des produits pétroliers connaîtront une baisse, ainsi les prix affichés seront comme suit :

* Essence Super : 10,50 dirhams/litre au lieu de 11,07 dirhams/litre (baisse de 57 centimes, soit -5,1 %). [Mais c’est une baisse quand même !!!!] – Je suppose que c’est le même prix pour le sans plomb-

* Gasoil : 7,47 dirhams/litre au lieu de 7,98 dirhams/litre (baisse de 51 centimes, soit -6,4 %).

* Gasoil 350 : 9,38 dirhams/litre au lieu de 9,93 dirhams/litre (baisse de 55 centimes, soit -5,5 %).

* Fuel industriel : 3 174,00 dirhams/tonne au lieu de 3 374,00 dirhams/tonne (baisse de 200 dirhams/t, soit -5,9 %).

Selon le communiqué, les pouvoirs publics décident de faire bénéficier le consommateur des baisses générées par les cours mondiaux de pétrole en répercutant ces baisses sur les prix à la pompe, ajoutant que la caisse de compensation continuera toujours à supporter l'équivalent de 1 milliard 800 millions de dirhams par an pour le soutien du prix du gasoil.
Source : MAP
Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 17:05

Je me suis absentée, certes. Déconnexion totale.
Mais me voilà de retour, avec pleins de trucs à raconter ; ceux qui me connaissent savent à quel point je suis bavarde !
Commençons donc par un post léger rapportant un peu les dernières nouvelles.

La femme enceinte compte pour deux ! Le saviez vous ?
Des fois je me dis si ça ne vaut pas la peine de créer une rubrique taxi-stories. Bref, cela s’est passé à Kénitra, un jour en route vers 7allouf Land, le chauffeur de taxi m’apprend que si une femme enceinte monte dans le taco, elle compte pour deux, encore faut il connaître avec exactitude l’age gestationnel, n’est ce pas ? Bizarre non :p


maghreblog est de retour, le saviez vous ?
Ben après des mois de galère avec le nom de domaine, et puis avec tous les problèmes qu’il y’a eu avec les blogs hébergés chez Rundom, notre blog est de retour. Mais là, ce nouveau départ est marqué par une rencontre réelle entre bloggeurs marocains et tunisiens ; j’en suis ravie.


Bloggers.ma a disparu pour donner lieu à un nouvel agrégateur des blogs marocains, le saviez vous ?
J’étais surprise lors du dernier meeting tenu à sqala, beaucoup de bloggeurs ne savaient pas ce que c’était un agrégateur, eh ben, c’est l’occasion. Larbi s’est chargé de nous en faire un. C’est simple, les billets postés sur tous les blogs inscrits sont classés par date, du coup, si on veut faire le tour on click sur maroc-blogs et on est en plein cœur de la blogoma.
Petite remarque que je voudrais faire, Larbi pourquoi ne pas faire comme l’agrégateur tunisien  où tu n’as pas que le titre du post, mais quelques petites lignes et puis si on veut lire la suite on y va ? C’est faisable ?


La blogosphère a encore perdu une belle plume, mehdi7 décide de ne plus blogger, le saviez vous ?
Blogger ça fait du bien, mais mehdi7 a préféré un nouveau départ, j’espère qu’un jour il reviendra parce que ses posts me manquent vraiment.
Et puis même si tu ne bloggues plus, tu peux toujours commenter :p


Blogoreconciliation avec yrast,
ça fait plaisir ; à bas les malentendus et les mauvaises langues et puis respect et tolérance, n’est ce pas :p ? Merci.


On ne peut plus commenter chez Laroussi, le saviez vous ?
Si seulement quelqu’un pourrait m’expliquer ce qui se passe ? Est ce que ce virus peut atteindre n’importe quel blog – j’entends bien le virus de la commento-censure !- Vive le néologisme !


Stupeur le bloggeur tunisien est de retour chez lui,le saviez vous?
 
Pleins de posts sur le Maroc sont à venir, à ne rater sous aucun prétexte ; je sais Stup ; ça s’appelle foutre la pression.


Larbi, le grand ; se tape un spleen de bloggeur,le saviez vous?
On lui fait une thérapie par le rire ! J’ouvre ici le bal des blagues, qui sait peut être ça lui donnera des idées ;-)

Petite et dernière nouvelle, bientôt les derniers épisodes de 7allouf land.

 

Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 00:54


Photo Prise à l'aéroport Tunis Carthage.
Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 05:23
Ben voilà, je manque tellement d’inspiration que je décide d’écrire sur Boundif !
Au Maroc nous avons Boundif ! En Tunisie ils ont Labib.

Labib est la mascotte tunisienne de l’environnement, un petit fennec dont le rôle est
de sensibiliser les enfants et les initier à la protection de leur environnement.
Et ça marche ! Les avenues et rues tunisiennes sont propres !
Alors pourquoi leur Labib marche et pas notre boundif ?
Selon des sources non officielles :p, les vrais labibs tunisiens sont des « agents de la propreté » qui bossent dur le soir pour nettoyer les rues et rendre les villes tunisiennes aussi clean qu’elles le sont.
Chez nous aussi, ils font ça. Tous les soirs, vers 3h 4h du matin, des camions de nettoyage sillonnent nos ruelles pour ramasser nos déchets ! Le comble, c’est que au beau matin, on a l’impression que rien n’a changé !
Moi je sais pourquoi ! Les Marocains sont solidaires. Beaucoup avancent le raisonnement suivant ;
quand un Marocain fait son Marocain et jette ses déchets par terre, à deux pas de la poubelle, c’est bien en pensant à tout ceux qui passeront le soir et qui ne trouveront rien à faire si y’a pas de déchets par terre !!
Le Maroc est donc sale par solidarité sociale, et notre Boundif ainsi que sa famille sont là que pour confirmer la règle.
À quand deviendrons nous moins solidaires pour devenir plus propres !
Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article