Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2005 3 26 /10 /octobre /2005 00:00

Il est parti en silence, sans dire un mot.

Hier nous avons enterré mon oncle. Mon seul oncle maternel.

Ce matin du 25 octobre, le réveil a beaucoup sonné, mais mon oncle ne s’est pas réveillé.

Il refusait de partager ses douleurs pour ne pas faire mal aux gens qu’il aime. Il a préféré souffrir seul, confiner ses maux au lieu de les crier.

J’ai l’impression de vivre un cauchemar ; je sentais sa présence hier, quelque part avec tout ce monde. Je m’attendais à voir encore ses yeux qui brillaient quand il nous voyait entrer chez lui. Mais il n’était pas là à nous attendre au bas de l’ascenseur. Il était nulle part. mon oncle est mort.

Il est parti, laissant derrière lui ses gosses et ses années de vie, laissant derrière lui tous ces gens qui le pleuraient amèrement…

Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons.

Repost 0
21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 00:00

Cité…une envie d’écrire…
J’attendais…Je l’attendais…

J’ai pris mon calepin…Pas de stylo. L’envie de vomir mes mots se faisait impérieuse, je cherchais un stylo comme un diarrhéique aurait cherché les toilettes…

Un kiosque. Un marché de fleur. Un stylo. Mais c’était le stylo à un euro…

Ce post est dédié à tous ceux que j’ai rencontrés à Paris, et à tous ceux qui ont aimé les quelques lignes que j’ai pondues avec ce stylo…

Paris Paris Paris tu me manques…

Repost 0
11 octobre 2005 2 11 /10 /octobre /2005 00:00

"Le silence lui même, a quelque chose à taire..."

Rabat s’éveille. – Dutronc ne l’a pas chanté, mais je les oiseaux le chantent-.

Je ne réussis toujours pas à fermer l’œil, et pourtant dans moins de 3 heures faut que je sois prête à commencer une nouvelle vie. Je ne serai plus une –bidoune-, demain, enfin, dans moins de trois heures, j’aurai Le papier de mon affectation.

J’étais malade, oui. J’avais mal partout. Paradoxalement, du monde réel je n’ai eu que deux appels orphelins.

Le grand l’a dit, il faut juste savoir modérer…Le blog m’apporte beaucoup de choses positives, y’a qu’à voir tous ceux qui se sont inquiétés pour moi, tous ceux qui m’ont appelé, rappelé, ceux qui m’ont écrit des mails, qui m’ont laissé des commentaires…

Ça ne me surprend pas, et pourquoi ça devrait ?

Un Merci suffirait il ? Je ne pense pas…

Un corps qui crie la douleur, qui se tord, qui pleure…qui se relève, qui se bat puis qui retombe. Et il renaît…tout comme le jour…Rabat s’éveille. Il fait vraiment jour…

Repost 0
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 00:00

Y a des jours comme ça, je me suis réveillée à 6h52, une douleur abdominale qui me tord, une tête très lourde et un dos qui fait mal. J’arrivais pas à bouger et pourtant il le fallait, je devais vomir… j’arrive à ramper jusqu’au toilettes pour vider mes trips. Soulagement, mais goût pourri dans ma bouche, merde je ne peux même pas boire, parce qu’avec tout ça fallait que je reste lucide, et me rappeler que c’est le premier jour du Ramadan !

Je tremble, j’ai des frissons, je suis pâle et froide, ça flaire l’infection. Merde, mes souvenirs en médecine sont poussiéreux. Personne à la maison. Seule face au miroir. J’arrive pas à monter les escaliers, la douleur me tue, mais faut que je me couvre. J’ai froid, très froid, ça me gèle les pieds. Je fais les cents pas avant de monter, histoire de calmer ma douleur.

Ma tête va exploser je la sens. Trop d’appels hier. Plus de deux heures et demi au portable. Humeur grise, triste. Une envie. Etre seule.

Et mon dos, à cet âge ? Ma position antalgique est dos courbé !!! Je me vois bien dans quelques années Mme Bossue !

Le dos je sais, c’est les heures que je passe devant ce pc…y’en a marre aussi.

Tout ce monde. Le monde qui se cache derrière cet écran. Je les blâme pour mon dos. C’est méchant. Oui. Aujourd’hui je suis méchante. J’ai mal, très mal. J’ai envie de pleurer. Pas de larmes. Et puis merde, mes yeux aussi me font mal. Ça fait une semaine. Longues heures devant ce p****n d’ordi.

Avec des gens que je ne connais pas, et dont je parle tout le temps. On me dit que je vis dans un monde parallèle. Un monde contenu dans un pc. Très petit pour moi, je suis grosse ! et pourtant…

Mes céphalées s’intensifient. Je pense trop. Faut que j’arrête. Le virtuel envahit même ma maladie. Le ¾ de ces douleurs qui m’ont réveillée sont dues au over-usage du over-blog &Co. J’en peux plus. J’arrête. Où est Morphée ? merde, je veux dormir. Je manque de sommeil ! ma bouche chlingue, je me hais.

Y’a des jours comme ça…j’éteins tout. Je dors.

Repost 0
4 octobre 2005 2 04 /10 /octobre /2005 00:00

En fouillant dans un coin perdu de ma chambre, je tombe sur une petite perle, je l’ai lue avec beaucoup d’émotions, et j’ai vraiment éclaté de rire…

C’est une lettre que j’ai écrite à l’équipe nationale en 1998. Alors, Manal, a 16 ans, et en plus, très fan de foot !!! Ce qu’on peut être con des fois…ça m’a rappelé les lettres de la blonde à son fils qui courent le net…

J’ai laissé le texte tel que je l’ai écrit il y’a 7 ans…beaucoup de fautes, mais beaucoup d’émotions. C’est long, mais les fans de foot vont éclater de rire ;-)

Je le dédie à l’équipe nationale-Ce qu’on peut être encore plus con des fois-, et que le meilleur gagne Samedi.

                                                                                    Rabat le 10-06-98

 

De la part de l’une de vos fans…

Chers lions de l’Atlas,

Je viens de voir votre match contre la Norvège , cette équipe qui a crée des surprises en cette dernière période. Jour contre une équipe qui a battu le brésil 4-2 n’était guère une chose facile. Et voilà que le sifflet du match est donné ; j’étais là, assise sur mon siège entrain de vous suivre attentivement, mon cœur qui battait d’émotion en vous voyant sur le terrain, tous, jouant pour marquer, pour gagner… L’équipe qui a été choisie était – peut être- la meilleure. Permettez moi de vous avouer chers joueurs que vous avez fait un très bon match, qui marquera les marocains, il nous a fait retourner à 86 [mais j’avais 4 ans !!!!], et nous a rappelé les bons joueurs et le vrai jeu. Peut être que moi je ne retiens de 86 que des traits vagues (j’étais encore jeune) mais cela n’empêche que vous avez la même chance que celle de 86 pour présenter le meilleur de vous-même, et vous qualifier au premier tour.

Une équipe comme la votre qui a des joueurs si talentueux pourra créer la surprise : oui c’est à toi Hadji que je m’adresse, tu es l’espoir des marocains et ton jeu rassasie notre soif aux buts, quant à toi Camatcho, j’essayais au long du match de te trouver une faute, mais en vain tu restes toujours le bon joueur…

Et toi, le grand buteur, Mr Bassir, je ne cesse de chercher les conférences de presse pour te voir parler, mais cela ne me chagrine pas de ne pas les trouver parce que tes mots, je les entends sur le terrain lorsque tu marques.

Aussi dois je parler à Youssef Chippo, eh ben, on ne te reproche pas le but que tu as marqué maintenant, tu as fait un bon match et cela –pour moi- suffit.

Je ne dois surtout pas oublier Taher, d’ailleurs je te souhaite un joyeux anniversaire le 16-08-98 (30ans déjà) [marrante la fille, hahahaha], tu étais magnifique, mais bon, tu l’es toujours.

Je souhaite aussi [tant qu’on y est] un bon anniversaire à Youssef Rossi qui éteindra sa 25ème bougie le 28-06-98.

Et Said, ce joueur toujours présent malgré quelques fautes évitables, mais je suis sure qu’au prochain match, tout ira bien.

Malheureusement les fautes commises au long du match venaient des ailiers, mais bon sang les deux abdou [j’éclate, hahahaha, ce qu’on peut être ridicule à 16 ans], et moi qui me disais toujours que le Portugal fait de bons joueurs [a cheese cake ?]. Vous avez encore la chance et votre talent vous aidera sûrement.

Ohh, j’ai failli oublier le plus important, notre fameux capitaine, la star de la défense auprès de Rossi. Vraiment un bon match.

Quant à Amzine, dès son entrée avec ses souliers jaunes, il a décidé de se créer des occasions, bien joué mon vieux. En ce qui concerne Ali et Rachid qui ne sont rentrés qu’à la dernière minute, j’espère qu’ils prouveront leur talent aux prochains matchs.

Il ne me reste que vous souhaiter bonne chance face au brésil et l’écosse, on doit voir Lebrazi, Abrami, Nekrouz, Triki [je me prends pour le coach], qu’est ce qu’ils diront au prochain match ?

                              Avec les meilleurs vœux de réussite de la part de tous les marocains,

                                                                                  Manal, votre fidèle fan.

Repost 0
27 septembre 2005 2 27 /09 /septembre /2005 00:00

Y’a de ces gens qu’on croise qui ont le don de nous faire échapper au temps et à l’espace…

Paris…la plus belle ville du monde…

Des balades, des dîners, des déjeuners, des séances de papotage infini, des confidences, des confessions, des compliments, des émotions, des appels, des présents, un présent immortalisé à jamais…

Mais le lieu importait peu, et le temps ne comptait plus…

Pas à pas, des liens se sont tissés…d’autres se sont renforcés…et nous avons marché, marché et marché…laissant nos pas derrière, pour que la ville des lumières, se rappellent de nous à jamais.

Dans une dimension, la notre…nous avons parcouru la seine, serpenté les ruelles de Paris…

De Orly, à République passant par Montrouge et Ménilmontant, sans oublier Montmartre, Bastille et ses bruits, cité et sa dame, Montparnasse, Opéra…

Des lieux insignifiants, qui ornaient notre dimension…

Laseine, le chaleureux, le généreux, le mystérieux…Laseine, le plus beau cœur du monde, l’éternel tristheureux…Laseine, le troublé, le troublant…le fragile, le puissant…Laseine le disponible, l’inaccessible…ohhhhhh, quoi dire ? Mes rires, mes sourires, mes regards te diront tout…une chose est sure, je suis allée voir un bloggeur avec qui j’ai beaucoup d’affinités, et je suis revenue laissant à Paris, un ami qui me ressemble, qui me comprend, qui sait me toucher, me parler, me soutenir, et me faire rire…

Mes Merci ne seront jamais assez pour te combler, je t’offre une belle histoire qu’on a commencée tous les deux, une amitié pas comme les autres, il n’y a qu’un Laseine…

Lui et la tour Eiffel, pour moi c’était pareil !!! Deux emblèmes de la ville des lumières…notre grand Larbi

Avec lui, beaucoup d’adjectifs ont trouvé leur sens…

Le grand, Adorable, Radieux, Bon, et Incroyable Larbi, ze best…mon rêve de bloggeuse s’est réalisé…mais au moment où je l’ai vu, je compris que Larbi la personne est mille fois mieux que ce rêve…pour moi, c’est un roi…roi de la blogosphère, mais aussi, roi des cœurs…

Son charisme est sans égal, sa modestie est plus que touchante et sa galanterie est intimidante.

Larbi, je t’adoooooooooooooooooore, et j’attend ton retour à ton royaume avec une grande impatience…

Dans un drôle d’endroit, on l’a retrouvé…finalement je l’ai vu, le dérangé, pas si dérangé que ça…pas si noir que ça, pas si bizarre que ça…un funny, un vrai…y’a qu’à voir ce qu’il nous a proposé comme endroit, un drôle d’endroit…

N. avec tes mystères et tes anecdotes, on t’adore…

Un déjeuner raté au Louvre, mais je vous invite tous à un thé à la menthe une fois au bled ;-)

Merci pour ton amabilité, et tes farces :p

Désolée ma fatimzahra, le jour où je devais t’appeler je l’ai passé à la maison dans les bras de Morphée…ma paresse était lourde, ma tête aussi, mais promis, la prochaine fois, je te vois.

 

 

Merci Merci pour ces moments magiques…

Paris Paris Paris, une histoire d’amour est née…

Repost 0
26 septembre 2005 1 26 /09 /septembre /2005 00:00

Hier encore…

J’étais avec eux…Ah !!! Nostalgie quand tu nous prend…

Paris Paris Paris, je t’aime…

 

Eh oui, une histoire d’amour a vu le jour…

Paris Paris Paris…

 

En sillonnant les rues, en se baladant sur les bords de la seine, en admirant la tour Eiffel, en inspirant profondément cet air pollué, Paris nous pénètre…

Ces visages qui te dévisagent, cette impression d’avoir toujours été là…avec eux !

Sur un coup de tête, une envie de s’imprégner des lumières, et puis surtout une envie de les retrouver, j’ai fait mes bagages…

La seine m’attend ;-), j’arrive…

Les Français blonds aux yeux bleus n’existent plus…ils sont en voie d’extinction…

Dans les métros, ça parle chinois, japonais, italien, espagnol et puis arabe…

Partout dans les rues, le mélange est impressionnant, fascinant…on dirait un monde miniature ; que chacun s’approprie…Paris, un vrai amour…

Des anglais te disent Hiya, les pakis te dévisagent, les turques te sourient, les japonais ne te regardent pas, les espagnols t’abordent, les arabes te draguent, euh…les français aussi ;-)…

Des senteurs gastronomiques qui chatouillent les glandes salivaires, des bruits de la vie qui font vibrer tous les cœurs…à Paris, on vit, on dévore la vie.

Mais ça court dans tous les sens, ça stresse…c’est vivant, c’est beau…

Paris Paris Paris, le coup de foudre…

Le mélange m’intrigue, ces couleurs humaines tissent une belle toile…authentique, et belle.

 

Paris Paris, une histoire d’amour est née…

Repost 0
21 septembre 2005 3 21 /09 /septembre /2005 00:00

 

Je n’ai pas ta plume…

Je n’ai même plus d’encre…

J’écrirai donc avec cette humeur,

Que je verserai amèrement en quelques lignes.

 

Mais mes pages resteront toujours vides…

Car mon humeur est limpide ;

Tu devineras donc mes lignes,

Tu les caresseras tendrement à l’ombre

De mon humeur, ô combien sombre.

 

Tu n’étais pas loin…

Mais pas encore prêt.

Tu t’es vite lassé

Et ce rêve, de nos propres mains on l’a cassé…

 

Je me suFfirai à trois lettres…

Que tacItement tu m’as susurrées…

Je compris, je compreNds, je comprendrai…

 

Mon humeur est claire…

Mon humeur est sombre ;

Et je m’en vais.

 

Repost 0
14 septembre 2005 3 14 /09 /septembre /2005 00:00

Date : 13/09/05.

Heure : 19h30 GMT.

Lieu : Café X, quartier chic de Rabat, capitale du Maroc.

 

En très charmante compagnie :p, je dirai même, doublement sympathique… ;-) difficile à comprendre, je commence à m’imprégner des Dayzin ;-).

Bref, le mec s’amène : oui, mazmazil ? Que voulez vous ?

Moi : la carte s’il vous plait.

Lui : on l’a pas…

Moi : ?§$##*^ ??? Quoi ?

Fou rire…

Repost 0
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 00:00

« …Et puis il y a ceux et celles qui ; dès qu’ils reçoivent un coup de fil ou croisent quelqu’un, sont saisis d’une irrépressible envie de leraconter. De quoi souffrent-ils ? d’un nombrilisme exacerbé ? [euh…je ne me sens pas du tout concernée jusqu’au là, et pourtant…] « je vois ma vie en blogs [ c’était en posts] avoue Manal sur http://manal.over-blog.com. Quant [ faute, désolée mais c’est quand] elle ne s’alarme pas de sa propre addiction,[ ah bon ? c’est moi ça ?] , cette jeune interne en médecine de Rabat [je ne suis pas interne] pousse des cris de révolte contre sa condition de… Fassia ! « Je n’ai pas choisi de porter un nom fassi, ni d’avoir une famille fassie… Je n’ai pas choisi d’avoir un accent fassi,  ce n'est pas de ma faute si mes cordes vocales sont défectueuses, et font sortir un son bizarre quand je prononce le « R », son attribué dans notre bled à la région de Fès.

Je ne suis pas née à Fès, j’y suis allée 3 ou 4 fois dans toute ma vie… je ne la connais presque pas… Mais je suis bien étiquetée : Hadik fassia !!!!!!! Derrière cette étiquette, se cachent tous les préjugés du monde… Fassi : individu originaire de la ville de Fès, qui a le mérite d’être le plus égoïste, le plus lourd, le plus chiant, le plus arrogant, le plus méchant, le plus capricieux, le plus avare, le plus prétentieux, le plus pédant de tous les marocains. C’est aussi un pistonné de première, un arriviste sans égal, un être superficiel, qui défend le racisme régional et favorise l’élitisme dans le pays » S’insurge t elle. Mais Manal entretient aussi ses lecteurs de la vie à l’hôpital Avicenne de Rabat [ah bon, que de ça ?]. Elle nous informe que les suicides de malades y sont monnaie courante,[ je n’ai jamais dit ça moi !!!!!] et que les repars servis à la cantine lui donne la turista.

Ainsi parla de mon blog, Fadwa Miadi dans son article sur la Blogomania au Maghreb…paru dans Afrique Magazine (août –septembre 2005).

Petite fenêtre sur la blogosphère maghrébine, parcourue en diagonale pour comprendre le secret de ce nouveau phénomène qui envahit la scène…

Elle a parlé de tout et de rien, un peu en vrac…

 

« Si sous les latitudes occidentales le blog est surtout un temple dressé à la gloire du « moi », au Maghreb, en revanche, déficit démocratique et persistance des tabous obligent, il se manifeste comme l’unique espace de liberté d’expression possible. C’est donc un parloir où se libèrent les voix jusqu’alors captives des conventions, du sur-moi et autres autorités despotiques »…

Article qui parle de la liberté d’expression au Maghreb à travers les blogs…mais je ne crois pas que l’analyse de ce phénomène a été approfondie…c’est dommage, on aurait pu voir mieux…

Les blogs tunisiens étaient présents, Adib, la rebelle, Etta, Subzero et Geronimo étaient les exemples représentatifs de la blogosphère tunisienne…

Un blog algérien, http://alger-intime.over-blog.com...

Quant à la blogoma, y’avait Lady M, Abdessamad, Nisrine ( pour parler des blogs en arabe) et puis tout ce qu’elle a dit sur moi…(euh…)

 

Première lecture...

A rediscuter quand vous aurez tous lu…

Repost 0