Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 01:51

Allez, un post pour s’amuser ;-)
Beaucoup de choses se sont passées quand j’étais absente.
J’essayais de faire un tour rapide de temps en temps, histoire de rester en contact avec le monde. J’ai vu que Larbi a déménagé pendant une semaine, que Loula prépare un blogmeeting montréalais, que yrast a créé un blog et qu’il m’y insulte, que Rayhane nous a émerveillé avec « Rahila », que Houda et Kamal se sont mariés, que Basma a peur du mauvais œil, que Slix adore les lettres, que Cristophe vient de découvrir ce que c’est que LOL.
J’ai su aussi que Le3zaoui est parti au Ghana, que les vendeurs ambulants on inspiré mehdi7 pour son dernier post, j’ai su aussi que quand un père marie sa fille, il perd la dot mais reconquiert la salle de bain et le téléphone, merci le Mythe.
J’ai vu aussi que Othmane voulait voir un match de foot ;-), et que les Dayzin sont de retour avec des souvenirs bien garnis.
J’ai vu que Oussama nous a encore émerveillé avec une chronique décoiffée, que Adib avait de plus en plus de pubs sur son blog, et que maghreblog avait de moins en moins de visiteurs.
Teddy prépare un blogmeeting à Paris, et Laseine a fait un délicieux reproche, jankari démissionne, loulouzip change de look ou zid ou zid…
La blogosphère me manquait, mais me voilà de retour…
Un jour en bossant la cardio, j’ai pensé à un microblog ! la première question concerne un bloggeur que j’adore, le très cher Larbi. On le considère comme le roi de la blogosphère, son blog compte des milliers de visiteurs tous les jours…mais pourquoi ?

POURQUOI LARBI A TANT DE SUCCÈS ?

Repost 0
Published by Manal - dans Blogs'bla bla
commenter cet article
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 00:24

Le texte est extrait de « Lily la Tigresse  » de Alona Kimhi. Un bouquin à lire.
Oussama marque un point, il dit qu’elle n’est pas européenne.
Loula marque un point avec l’histoire des poils sur les orteils, l’héroïne du roman est effectivement méditerranéenne, elle est Israélienne.
Loula marque un deuxième point quand elle dit que la femme est enveloppée, la réponse est juste. Cette femme pèse 112 Kg.
Tohlob marque un point, il a deviné qu’elle était obèse.
Kamal marque un point, il dit qu’elle a vécu des expériences intenses. C’est vrai. Elle parle souvent de son ex qui l’a quitté justement pour son poids.
Il marque aussi un autre point en disant qu’elle est méditerranéenne.
Yassine marque un point, le personnage n’est pas loin de Bridget.
 « Le bain est un rituel chez elle, prélude à son repos hebdomadaire. Elle se vide la tête, se libère de tous ses soucis. Elle s'y caresse longuement, les bras, les seins, le ventre, les cuisses. Le sexe ?  Pas toujours mais quand ça arrive, le plaisir la foudroie, elle finit quasiment inconsciente, bouche grande ouverte et yeux hagards », Christophe marque deux points, vu que cette scène est pratiquement décrite de la même façon dans le roman.
n.s marque un point, l’héroïne n’est pas médecin mais elle est hygiéniste.
Finalement : Loula, Kamal et Cristophe sont les premiers de la classe.
Mention spéciale du Jury : au Mythe pour son originalité, à Valérian pour sa sensibilité exquise, à Imanita pour sa douceur, à Yves pour sa sagesse.
Félicitations du Jury pour l’esprit joueur de DZ, Loulouzip, fzahra, zaza, Moh.
Un gros bisou à Bsimette pour ses examens, et à L3zaoui là où il est…Dieu sait qu’il est Loiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnn.
Merci à Donydami et à Rached pour leur visite.
Mention spéciale de Manal ;-), pour le petit enfant qu’il y’a au fond de mon cher Larbi.
Merci à vous tous d’avoir joué le jeu.
P.S : Merci à tous ceux qui m’ont soutenus pour les examens, les résultats étaient bons ;-).

Repost 0
Published by Manal - dans J'ai lu
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 17:20

The sweet Farah Kinani interviewed me about my last trip to Denmark but also about my blog.

 

“Do you remember Jyllandsposten? The newspaper that published cartoons of the prophet (PBUH)? Representatives of the paper refused to meet with the BBC, CNN or the Danish TV, but agreed to meet Manal!!”

 

If you wanna know more about this interview, click here.

 

N.B :  Vous aurez les résultats du jeu très prochainement.
        
 La saga des Vikings continuera après les examens.
       
 Je compte sur vous pour prendre soin de cet espace en mon absence.

Repost 0
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 18:27

Je suis supposée être sur mon bureau pour essayer de rattraper mon retard et bosser toute la médecine et la chirurgie en moins de deux semaines…mission impossible 5 ! Ça me rappelle les petits bouquins de langues ‘kayfa tata3alam al almania fi 5 ayyam bidoun mo3alim’ ‘ comment apprendre l’allemand en 5 jours sans professeur’…
Bref, pour me distraire de temps en temps, je jette un coup d’œil sur un roman assez intéressant et qui m’a inspiré ce petit jeu.

 

Conditions de participations :

 

1-     Ne pas tricher !! [Chercher sur internet va fausser le jeu et donc ça perdra son charme].

 

2-     Laisser libre cours à son imagination, essayer d’être le plus créatif possible.

 

3-     Décrire avec beaucoup de précision, et n’oublier aucun détails.

 

4-     Etre majeur et vacciné :p

P.S : Le3zaoui, mehdi7, tima, Dayzin, je vous en ai déjà parlé, donc vous n’avez pas le droit de participer.

Celui qui fait la plus belle description aura droit à une petite surprise.

Le jeu :

 

Ceci un est un beau passage extrait d’un roman, le but du jeu est de décrire le personnage que vous inspire ces lignes. Il s’agit d’une femme qui prépare son bain, elle vous met dans l’ambiance, mais à vous de me la décrire telle que vous l’imaginez…

 

A vos plumes, et surtout ne trichez pas ;-)

 

J'ôte le bouchon du flacon de cristal et en verse le contenu dans la baignoire qui se remplit lentement. Dans la transparence de l'eau, le violet foncé des cristaux de sel vire au lilas clair. Des particules élémentaires se détachent puis s'accolent. Transparence et couleur. Ecoulement et stase. Maintenant, l'odeur. Le secret de la perfection du Tout réside dans un dosage pointilleux des composants. Je verse les petites bouteilles d'huiles essentielles les unes après les autres. Surtout ne pas les agiter, se contenter d'observer les lourdes gouttes qui tombent d'elles-mêmes, telles des larmes de bonheur, et compter - trente de chaque : gling, gling, gling, bergamote et fleur d'orange réveilleront les terminaisons nerveuses et, afin de calmer l'excitation, j'ajoute dix gouttes d'huile de roses qui enveloppera ce poison picotant d'une fine pellicule de douceur femelle.
Personne n'arrivera à me convaincre que la mousse n'est qu'un produit de cosmétique. C'est un accessoire rituel, païen, fait pour rappeler à toute femme que prendre un bain, c'est retourner à l'écume originelle des vagues d'où a éclos la Vénus qui existe en elle. C'est pourquoi j'ajoute aussi de ce gel onéreux de Guerlain, ne quitte pas des yeux le flux qui le frappe jusqu'à ce que, sur toute la surface, se dessine un ciel d'aube printanière - de doux nuages qui laissent apparaître, dans leurs déchirures, des morceaux de violet.
Je me déshabille avec plaisir.  Chaque partie de mon corps a subi aujourd'hui un traitement qui lui donne droit à ce bain. J'ai passé de longues heures entre les mains miraculeuses de Marlène qui a enlevé, arraché et rasé chaque poil mal placé, en commençant par quelques rebelles plantés sur mes orteils et en finissant par la manifestation de notre nature animale au niveau des aisselles et du maillot. Des masques et des crèmes à la formule magique ont été appliqués sur mon visage - algues marines, poudre de perle, cellules de placenta de rhésus. De joyeuses microparticules se sont frayé un chemin jusqu'aux cellules de mon épiderme où elles ont engendré de véritables métamorphoses. Pendant ce temps, l'aide sourde-muette de Marlène s'est occupée de mes pieds et de mes mains, m'a limé les ongles qui se sont retrouvés sous un vernis couleur cerise mûre, tandis que le dernier que le dernier de mes muscles évacuait toute crispation.
Je fais durer le dernier instant, avant d'entrer en contact avec l'eau…

Repost 0
Published by Manal - dans Divers
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 19:38

C’est l’histoire de deux correspondants…
Nous nous sommes rencontrés la première fois en Allemagne, en 1998. J’avais 16 ans, il avait 18 ans… notre amitié a vu le jour sous le ciel de l’insouciance et de l’innocence…
Des lettres et des lettres, on se raconte nos vies, on partage notre vision puérile du monde, on s’écrit et nos liens se renforcent de plus en plus. Nous étions lycéens. On s’écrivait des pages et des pages...
En 2000, je décide d’aller en Tunisie. Je l’appelle, il vient me voir. On se remémore nos souvenirs, on parle de nos études, j’étais étudiante en médecine, lui étudiant en pharmacie. Toujours le même plaisir à se parler et à partager…et toujours la même envie de rester en contact, et de graver tous les moments qu’on vivait…
En 2002, le contact est perdu. Avec l’essor d’internet, on préfère commencer à s’écrire des mails, le charme est tombé…la numérotation téléphonique change en Tunisie, mon correspondant change d’adresse, moi je change de mail et de téléphone…on s’est perdus à jamais…
C’était un pote que j’adorais, surtout qu’on était vraiment sur la même longueur d’onde…J’ai tout fait pour essayer de le retrouver.
Chaque fois que je croisais un tunisien, je lui demandais si par le plus grand des hasards il connaîtrait mon copain, j’ai googlé son nom de famille plusieurs fois et j’ai écrit des mails à des gens que je ne connaissais pas pour essayer de retrouver sa trace…mais rien, toujours rien.
Mais je n’ai jamais désespéré…
Jeudi dernier, ma sœur m’appelle…elle m’annonce que peut être elle a trouvé la photo de mon correspondant sur un site du Rotaract.
Je rentre à Rabat, je vérifie…eh oui, c’est bien lui !! Mais le comble de toute l’histoire, c’est que la photo était celle du groupe tunisien qui allait venir au Maroc pour participer à un événement maghrébin du Rotaract à Essaouira. Donc au moment même que je lisais les lignes sur le site, mon correspondant était bien au Maroc.
J’appelle une copine du Rotaract Chellah, je lui demande la liste des tunisiens qui vont participer à l’événement, elle ne l’a pas, mais elle me propose de la rappeler Samedi parce qu’ils seront tous ensemble à Essaouira…
No way, je n’ai pas de patience, j’appelle un autre rotarctien de Casa, il était out, trop fatigué justement parce qu’il faisait le guide touristique à un groupe de tunisiens !!! Je lui demande de me passer mon copain, il ne comprend rien ; et après 4 ans de silence Radio, je catch mon correspondant avec une chance frôlant la science fiction dans une ruelle de l’ancienne médina de Casa… l’émotion fut très grande, il n’a rien compris, et moi je ne croyais pas mes oreilles.
Incroyable mais vrai, j’en reviens toujours pas…lui non plus (je crois qu’il a cru que j’étais devenue flic :p)
Hier on s’est vus, après 6 ans…mais notre conversation était très fluide, notre évolution était parallèle, nos intérêts étaient communs…c’était un grand plaisir de le retrouver…
Lui est déjà pharmacien, moi toujours étudiante en médecine :p…
Y’a des choses qui m’arrivent que je ne comprends pas, et qui certes, je ne comprendrai jamais…mais peut importe, tant que j’ai retrouvé un de mes anciens copains, je ne cherche pas à comprendre...

Repost 0
7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 00:52

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès du bloggeur Fadi, cet homme qui m’a tant appris de sa sagesse et de sa clairvoyance nous a quitté après un douloureux combat avec la maladie…
Fadi faisait partie de mes fidèles lecteurs, et moi-même je consultais régulièrement son espace. On s’est échangés pleins de mails, qui j’avoue, étaient d’une grande qualité. Ses mots me manquent…
Je veux lui rendre hommage…et le remercier pour son soutien et son écoute…Merci pour tous tes encouragements et merci pour ta confiance… Je sens que j’ai perdu un parrain.
Je veux partager avec vous un de ses mails, il me parlait pour la première fois de son blog, et du mystère du mot « VEPPE »…
Nous sommes à Dieu, et à lui nous retournons…

 « Bonjour,

Aussi,ai-je décidé de te raconter une toute petite histoire édifiante,histoire que ne méritent d'écouter et ne comprennent que des personnes de ton gabarit.
Il était une fois un soldat en guerre, en guerre dans la vie. Ceux qui parmi ses coéquipiers qui tombaient, restaient par terre presque à chaque coup qu'ils recevaient. Il observa le milieu et jeta un coup d'oeil panoramique à l'histoire humaine et puis ----FLASH!!---Il comprit : quoi ?
Avant, et jeune, il se référait à une sorte de dicton qu'il s'était confectionné pour avancer et pour rester debout. Il avait en peinture et de son index droit écrit devant son lit et dans sa chambre :<J'adore le peuple allemand !> Cela lui servait de stimulant pour toujours se relever et contre vents et marées,avancer,avancer,construire et reconstruire........Avouons que cela a beaucoup servi dans une société où il n'existaient que des fossiles et des primates comme référents.
Revenons donc au --FLASH--du soldat. Les quelques connaissances maigres qu'il avait pu glaner en psychologie lui indiquèrent trois qualités essentielles à cultiver pour être en position permanente de combat ,et,sans jamais tomber!!!
__V  (volonté.)
__E(espoir.)
__P(patience.)
Les quelques maigres connaissances des quantités en mathématiques, de leurs causes et de leurs effets lui montrèrent, les conséquences possibles de l'assemblage des trois qualités précitées.
__P(puissance)
__E(efficacité)
Le soldat écrivit son équation : V+E+P=P+E. De là ,vient la confection d'un mot magique qui peut avoir sur celui qui le comprend non un simple effet -placebo- mais un effet durable de confiance en soi ,de force et de motivation permanente .Ceci quelle que soit la situation,pire soit-elle!!
En un seul ordre que la (victime) se donne :<<VEPPE!!>>et le voilà, fort comme Hercule, prêt à relever les défis!!Et se relever et se relever et encore se relever : véritable phoenix qui ne meurt jamais et qui renaît de ses cendres.
Cette histoire----du vécu-----, n’est pas une fabulation. C'est un gâteau que j'ai dû confectionner dans des moments pénibles Elle m'est chère et elle est très personnelle. Je ne la délivre qu'à ceux et celles qui peuvent en faire bon usage. Très rares, ils sont. Et, Eddouktoura Manal,celle dont les textes compilés dans un fameux(over-blog)m'ont collé un virus exquis ,est de ceux et celles qui méritent plus que cette petite arme .Eddouktoura  Manal,acceptes-tu ce petit paquet qui ne contient qu'un drôle de petit mot:__VEPPE___??
Je te conseille de le prendre. Il te sera utile à Avicenne,dans la vie, et un jour, dans le beau couple que tu auras à former.
En me préparant à te quitter,je t'invite à jeter un petit regard sur le modeste blog inconnu d'un certain Veppe.    <www.blog.ma/veppe/>,un blog où il y a zéro commentaire.
L'opération ---veppérisation----a -t-elle réussi????

 

 

Fadi.

Mercredi 24 Août 2005. »

 

Repost 0
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 21:02

J’ouvre la parenthèse.
Dimanche. Je me suis faite belle. J’ai mis ma chemise blanche et mes boucles noires. Je suis allée à notre rendez vous comme convenu. J’ai pris un jus de fraise et je t’ai pris une verveine. J’étais souriante.
J’ai observé tous les couples du coin, j’ai vu des regards souriants, j’ai entendudes « je t’aime », j’ai senti de la jalousie, j’ai vu beaucoup de bonheur, j’ai vu du chagrin…J’ai bu mon jus de fraise. J’ai fermé les yeux. J’ai essayé de t’imaginer en face de moi. Souriant.
Ton image fuyait, s’éloignait. J’ai couru. Tu es rentré dans une maison, j’ai frappé à la porte personne ne répondait…mais je savais que tu étais là. Soupire.
J’ai rebroussé chemin. J’étais seule. J’ai ouvert les yeux. J’étais seule.
Cette fois ci, on me regardait. Mes larmes coulaient.
Je t’invite. J’ai payé le jus de fraise et la verveine et je suis partie…
Sur le chemin Elvis chantait « Only fools rush in » :

Shall I stay
Would it be a sin
Cause' I can't help falling in love with you...

Soupire.
Je ferme la parenthèse.

Repost 0
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 02:32

Loin des conférences et des interviews, j’étais vraiment intriguée par un phénomène architectural très particulier…
Copenhague est une ville parfaite. Tout semble être bien calculé, bien tracé…
Mais au cœur de cette ville où tout est carré, se dresse une commune libre où règne une anarchie royale ; un espace qui échappe à cette exactitude millimétrique…Christinia.
Christinia a été fondée en 1971 par un groupe de hippies et de chômeurs danois, elle s’étend sur un grand terrain, entouré d’arbres et centré d’un lac.
Les aventuriers du peace and love investirent les casernes caserne de Baadmandsstraede, les couvrant de fresques psychédéliques et de slogans militants, et s'y installèrent durablement. Le lieu, très vite, exaspéra les politiciens de droite et séduisit ceux de gauche. Tous finirent, avec le temps, par le tolérer, au prix de l'expulsion des dealers de drogues dures et d'une sorte de convention fiscale qui imposa la TVA aux entreprises de Christiania et une licence aux bistrots. L'aventure fut officiellement décrétée «expérimentation sociale». L'idée, alors, était de «libérer» un territoire urbain pour en faire le laboratoire des utopies du temps. Ainsi naquit une «libre commune» de babas fumant de l'herbe et planant tout nus dès les premiers beaux jours, ignorant la propriété privée et la jalousie. Parfois venaient les perturber des révolutionnaires de l'urgence prônant un socialisme plus radical et ne tolérant guère la béatitude, ou des dealers mafieux, voire des gangs de motocyclistes tatoués. Bref, Christiania connut ses hurluberlus et ses trouble-fête, quelques batailles rangées avec la police, et puis des rêves qui se sont envolés.

Aujourd’hui les hippies ont vieilli, une nouvelle génération a pris la relève… Mais jusqu’à quand les politiciens toléreront cette expérience ?

Repost 0
28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 22:56

Le premier rendez-vous avec le gouvernement était cette rencontre avec le ministre des affaires étrangères. Per Stig Møller avait demandé à voir les questions qu’on allait poser.
Cette rencontre était plus que décevante, toutes les réponses étaient attendues. La position du gouvernement est bien claire, pas d’excuses.
Je partage cet avis, le gouvernement n’est pas responsable de ce que dit un journal indépendant, mais fera t il quelque chose pour prévenir un autre incident ?
J’avoue quand même que le ministre a exprimé une grande volonté à tisser des liens avec le monde musulman pour promouvoir le dialogue.
Nous étions plus ou moins tous déçus après cette rencontre. Un échange unilatéral. Une ouverture conditionnée. Le ministre avait refusé la présence de la presse et avait demandé courtoisement à tous les journalistes de quitter la salle.
L’après-midi a été marqué par une rencontre totalement différente. Deux jeunes danois qui croient que la publication de ces caricatures était une grosse erreur.

Ces jeunes parlent d’un Danemark qui veut vivre en paix avec le monde musulman, un Danemark qui souhaite le respect et la tolérance entre les religions et les peuples.
Ils ont donc décidé de créer un site (que j’avais trouvé par hasard en surfant sur le net) pour y publier leurs idées, un autre Danemark.
Jetez y un coup d’œil, vous allez voir à quel point le peuple danois a été indigné par la publication des ces caricatures…
Nous étions deux à connaître ce site, moi et une égyptienne ; même les danois ignoraient son existence. Pourquoi ? Parce que les médias ne s’intéressent pas à véhiculer ce genre d’informations. Le monde musulman ne sait pas que pleins de danois ont manifesté pour exprimer leurs indignation suite à la publication des caricatures, et ce site n’est qu’un exemple…de la même façon, beaucoup de danois croient que le Maroc n’a pas été offensé par ces caricatures, justement, parce que la marche qui a été organisée n’était pas violente, aucun drapeau n’a été brûlé…donc les médias n’ont rien montré de tout cela…
A partir de ce moment, les débats ont commencé à devenir intéressants…Danois et musulmans nous avions trouvé un terrain d’entente, et nous formions désormais un seul groupe face au gouvernement et aux journalistes danois…
A suivre…

Repost 0
Published by Manal - dans Associations
commenter cet article
28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 01:43


Suite à la crise engendrée par les caricatures danoises , The Danish Association for International Cooperation a décidé d’organiser une rencontre entre des jeunes musulmans marocains, égyptiens, iraniens, turques, syriens, libanais, jordaniens, palestiniens, pakistanais et kenyans et des jeunes danois.
La semaine était trop chargée ; pleins d’ateliers, beaucoup de débats, et puis une série de  rencontres avec des ministres, des politiciens, des activistes de la société civile, des danois d’origine arabe, bref, une série de meetings pour mieux élucider la crise et promouvoir le dialogue à tous les niveaux.
Nous étions à peu près une soixantaine, l’expérience était géniale.
Le Maroc était représenté par 6 participants, tous membres du forum des jeunes marocains. Cette ONG fédératrice d’un grand nombre d’associations de jeunes oeuvrant pour le développement durable, a en effet une convention avec l’association organisatrice dont le but est l’établissement d’un centre de dialogue maroco-danois (projet initié des mois avant la crise)/ à suivre.
Etant membre du conseil administratif du forum, j’ai pu donc prendre part de ce projet intitulé : Next Stop Danemark.
Difficile de relater tous les événements de la semaine en un post, surtout après un long trajet… J’ai prévu donc de faire ça sous forme d’épisodes, parlant chacun d’un aspect de cette visite.
Globalement l’expérience était très positive. On m’avait appelé avant pour me demander de faire partie de l’équipe de réalisation d’un documentaire sur l’événement. Je vous ferai donc aussi part d’une semaine passée entre interviews et séances photos  ;-)
Entre liberté d’expression et respect de l’autre, les limites étaient très fines. Les débats étaient très intéressants et les positions variaient d’une personne à l’autre.
Une semaine de découverte d’un peuple que je ne connaissais pas avant, mais aussi une semaine d’observation minutieuse et de réflexions très intimes.
A suivre…

Repost 0
Published by Manal - dans Associations
commenter cet article